Visa pour les départements, régions, collectivités et territoires d’outre-mer (DROM / CTOM)

1 – Le visa Territoire d’Outre-Mer (CTOM)

Le visa CTOM concerne les destinations suivantes :

- Nouvelle-Calédonie (et les îles Matthew et Hunter)
- Wallis et Futuna
- Polynésie française : les îles Tuamotu (Tahiti) et Gambier, îles du Vent, les îles Sous-le-Vent, les îles Marquises, les îles Australes
- Mayotte (devenu département français mais encore considéré comme un TOM en matière de visa)
- Terres Australes : les îles Kerguelen, l’île d’Amsterdam, les îles Crozet et la Terre Adélie, et les îles Eparses (Bassas da India, Europa, les îles Glorieuses, Juan de Nova et Tromelin)
- Saint-Pierre-et-Miquelon

Une personne souhaitant se rendre dans une ou plusieurs des destinations ci-dessus doit demander un visa pour chaque destination. Par exemple : une personne se rendant en Polynésie française, puis en Nouvelle-Calédonie doit demander deux visas, un visa TOM - Polynésie + un visa TOM Nouvelle-Calédonie.

2 – Le visa Départements Français d’Amérique (DFA)

Le visa DFA permet de se rendre durant sa période de validité dans TOUTES les destinations suivantes, y compris au cours d’un même voyage :

- Saint-Martin
- Saint-Barthélémy
- Guadeloupe
- Martinique
- Guyane

3 – Le visa Département d’Outre-Mer (DROM)

Le visa DROM concerne la destination suivante :

- Réunion

4 - Exemption de visa

Un ressortissant russe est exempté de visa de court séjour pour tous les DROM et CTOM, et pour les DFA, dans l’hypothèse où il se trouve déjà en possession :

- soit d’un visa Schengen à entrées multiples émis par les autorités consulaires françaises, d’une durée de validité comprise entre 6 mois et 5 ans.
- soit d’un visa national de long séjour (visa d’une durée de plus de 90 jours, distinct d’un visa Schengen limité à 90 jours par semestre) ou d’un titre de séjour valide émis par la France ou un autre état membre de l’espace Schengen.

publié le 29/03/2016

haut de la page