Visa Schengen de court séjour (<3mois)

Le prix d’un visa Schengen pour un ressortissant russe est fixé à 35 euros ou 70 euros, quelle que soit la durée du visa obtenu.

Certains annonceurs publient des informations mensongères sur les tarifs des visas pour la France ou pour l’espace Schengen.

Toute annonce ou publicité indiquant des prix proportionnels à la durée du visa est mensongère, et les sommes réclamées abusivement ne garantissent en aucun cas ni un traitement accéléré, ni une plus longue validité, ni même la délivrance du visa.

La France délivre des visas valables pour l’ensemble de l’espace Schengen [1]

Vous ne pouvez déposer votre demande auprès d’un consulat français en Russie que si le but principal de votre voyage se situe en France. Un but professionnel prime sur le tourisme ; à buts égaux c’est la durée du séjour envisagé qui est prise en compte. En cas d’égalité de durée, c’est le pays de 1ère entrée qui est compétent.

Les ressortissants russes sont soumis à VTA (Visa de Transit Aéroportuaire) en France uniquement si ils sont en provenance d’un aéroport situé en Ukraine, Biélorussie, Moldavie, Turquie, Egypte, Arménie, Azerbaïdjan et Géorgie.

Familles proches de diplomates/fonctionnaires russes en fonction en France :
Dépôt, en personne et sans rendez-vous, possible directement au consulat général de France à Moscou entre 09h-12h00 (rue Kazansky) pour les proches (époux/se, parents, grands-parents, enfants, petits-enfants) sur invitation officielle du personnel diplomatique ou administratif des Représentations diplomatiques ou consulaires russes en France.

Informations générales

- Où déposer sa demande ?

- Suivre sa demande en ligne

- Notice d’information générale en français ou en anglais.

- Tarifs

- Comment lire une vignette-visa

- Règle de comptage du temps de séjour Schengen

- Calculatrice des jours de voyage restant à accomplir
sous couvert d’un visa de court séjour Schengen

Justificatifs à produire à l’appui d’une demande

- Formulaire de demande à remplir en français ou en anglais. Comment remplir le formulaire en français ou en anglais.

- Caractéristiques des photos

- Liste des documents justificatifs devant être présentés par les demandeurs de visa en Fédération de Russie.

- Récapitulatif des documents exigés selon le motif du séjour en France.

- Les différentes formes d’invitations pour demandes de visa pour raisons familiales ou privées.

Informations relatives à certaines catégories de visa court séjour

- Artistes se produisant en France

- Scientifiques - chercheurs

- Stages et formations

- Visa en vue de se marier avec un ressortissant français

- Conjoint de ressortissant Français

- Visa court séjour membre de famille de citoyen de l’Union Européenne

- Visa court séjour pour soins médicaux

Informations complémentaires

- Autorisation parentale notariée :

Si l’enfant voyage avec la personne investie de l’autorité parentale, qu’il s’agisse du père ou de la mère ou du tuteur : aucune AP n’ est demandée sous réserve que la personne investie de l’autorité parentale dépose sa demande simultanément ou justifie disposer d’un visa Schengen en cours de validité,
Si l’enfant voyage seul ou avec un tiers : l’autorisation parentale (AP) du père ou de la mère ou du tuteur.
Si l’enfant est orphelin : une autorisation du directeur de l’orphelinat doit être produite et accompagnée d’un accord de l’Organe de tutelle via la validation du contrat conclu avec l’organisme d’accueil français et l’inscription de la sortie de l’enfant dans le registre de l’Organe de tutelle.

Un dossier de demande de visa pour mineur doit contenir une copie de l’acte de naissance de l’enfant ainsi qu’une photocopie du visa du/des parents voyageant avec le mineur si le/les parents ne sollicitent pas en même temps que le mineur un visa Schengen.

Les autorisations notariées doivent être datées de moins de trois mois (sauf dans les cas de parents isolés, où l’autorisation peut être plus ancienne, tout au moins postérieure à la disparition de l’autre parent). Elles doivent stipuler les dates aller/retour du séjour ou la période demandée, le/les pays de destination, et doivent être signées par le(s) parent(s).

- Travail : tout séjour correspondant tout ou en partie à un travail rémunéré doit faire l’objet d’une autorisation préalable obtenue par l’employeur en France.

- Tout personnel employé par un particulier français ou étranger, accompagnant son employeur pour un séjour ne dépassant pas 90 jours par période de 6 mois en France Métropolitaine ou d’outre mer, doit être détenteur d’une autorisation provisoire de travail (APT).

Pour obtenir une autorisation de travail auprès de la D.I.R.E.C.C.T.E (Directions Régionales des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi) : voir la procédure

- Scientifiques/ Salariés soumis à la procédure APT (Autorisation Provisoire de Travail)/ Stagiaires : Une personne ayant déjà en sa possession un visa de circulation (un an et plus) peut l’utiliser pour se rendre en France. Il n’est pas nécessaire de faire une demande de visa spécifique. La personne devra néanmoins être en possession des documents relatifs à la spécificité de son séjour (convention d’accueil pour les scientifiques, APT ou encore convention de stage). Ces documents pourront être exigés lors de l’entrée sur le territoire français.

Adresse des D.I.R.E.C.C.T.E

[1Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Slovaquie, Slovénie,Suède, Suisse.

publié le 20/09/2016

haut de la page