Veille : bulletin du 25 mars 2016

Au sommaire : coopération multilatérale, politique scientifique, organisation de la recherche, très grandes infrastructures de recherche, innovation, prix et distinctions et sciences en société.

Coopération multilatérale

  • Création d’un consortium de recherche internationale sur les ondes térahertz (THz) initiée par le RFFI (fond russe pour la recherche fondamentale) et l’université d’État de Moscou Lomonossov. Ce consortium fédère 71 universités, dont 5 françaises : l’université Savoie Mont-Blanc, l’université du Littoral Côte d’Opale, l’université de Montpellier, l’université Paris-Saclay et le Laboratoire de Photonique et de Nanostructures (unité propre du CNRS). Les membres se sont entendus pour mettre en œuvre une stratégie de coopération scientifique, technologique et éducative internationale dans ce domaine de la physique. Source (fr) / Plus d’informations (ru)

Politique scientifique

  • Le Conseil pour l’amélioration de la compétitivité des universités russes s’est tenu les 18 et 19 mars 2016. La réunion a permis d’examiner les feuilles de routes des six nouvelles universités intégrées au programme 5-100 depuis octobre 2015, de dresser un bilan de l’année passée ainsi que de préparer l’année à venir. Le Conseil a recommandé au Ministère de l’éducation et de la science de subventionner les universités suivant trois niveaux de financement. Le premier groupe recevrait ainsi 900 millions de roubles en 2016 (11 250 000 € au cours actuel), le deuxième 500 (6 250 000 €) et le troisième 150 (1 875 000 €). La composition des groupes est disponible sur le site du ministère.
  • Le programme scientifique et technique visant à créer en Russie les conditions pour atteindre l’autosuffisance alimentaire a été transmis au président de la Fédération M. Vladimir Poutine, qui avait commandé ce rapport en décembre 2015. Il devrait prochainement être approuvé par décret présidentiel. Le programme sera conjointement géré par le gouvernement, l’administration présidentielle, l’Académie des Sciences et le Fond Skolkovo. Entreprises et startups spécialisées seront également impliquées pour produire des semences en quantité suffisante d’ici 3 à 5 ans. Source (ru)

Organisation de la recherche

  • L’agence fédérale des organisations scientifiques (FANO) dit attendre des financements supplémentaires pour le mois d’avril 2016. Le conseil de coordination scientifique de l’agence a déclaré que ces fonds seraient exclusivement utilisés pour augmenter les salaires (le salaire moyen des scientifiques sous tutelle de la FANO s’élevait en 2015 à 45 000 roubles, soit 600 euros au cours du 25/03/16). En 2016, le budget fédéral prévoit d’allouer 67,2 milliards de roubles à l’agence (environ 896 millions d’euros). Source (ru)
  • Le ministre de la défense russe propose que son ministère puisse se concerter régulièrement avec l’Académie des sciences afin que les dernières avancées scientifiques puissent servir plus efficacement les intérêts du complexe militaro-industriel du pays et ceux de la défense nationale. Le président de l’Académie des sciences M. Vladimir Fortov a soutenu cette initiative. Source

Très grandes infrastructures de recherche

  • La première pierre de l’accélérateur de particule NICA a été posée le 25 mars 2016, en présence de diplomates, d’officiels et de scientifiques, dont le Prix Nobel de physique américain David Gross. Situé au sein de l’Institut unifié de recherches nucléaires de Doubna (JINR), près de Moscou, cette infrastructure dédiée à la recherche fondamentale à notamment pour but l’étude de la matière super-dense et celle de la structure de spin des hadrons. Le projet, d’envergure internationale (26 nationalités sont représentées parmi le millier de scientifiques et d’ingénieurs impliqués) a vu la signature d’un accord quadripartite entre le Ministère russe de l’éducation et de la science, le ministère chinois pour la science et la technologie, l’Académie des sciences chinoise et le JINR. Des accords de coopérations similaires avaient auparavant été signés avec la Biélorussie, l’Allemagne et l’Afrique du Sud. La première mise en route est prévue pour 2019. Source (ru) / Source (ru)

Innovation

  • Le fond d’investissement du Tatarstan Pulsar Venture Capital a annoncé la création d’un accélérateur de start-up en partenariat avec l’agence gouvernementale irlandaise Entreprise Ireland et l’investisseur NDRC. Les startups sélectionnées (50 cette année) seront hébergées à Kazan, Dublin et dans la Sillicon Vallley. Elles seront initialement financées à hauteur de 8 millions de roubles (un peu plus de 100 000 euros au cours actuel). Les investisseurs assurent pouvoir compléter pour atteindre 1 million d’euros par startup par la suite. Source (en)
  • La société pharmaceutique allemande Bayer a ouvert un espace de co-working à Moscou pour les startups, et en a sélectionné 3 parmi les 150 qui avaient postulé auprès de l’IIDF, le Fond russe de développement pour les initiatives internet. Ce nouvel accélérateur accompagnera les projets dans les domaines de la télémédecine et le diagnostic personnalisé. Source (ru)
  • La Russie arrive 12ème au classement général du Bloomberg Innovation Index 2016, qui évalue la capacité d’un pays à innover. Elle arrive 3ème dans la catégorie comparant le nombre de travailleur diplômé du supérieur, après la Corée du Sud et Singapour, et 8ème pour le nombre d’entreprises du secteur des nouvelles technologies. Au classement général, la France est classée 10ème. Source (en)

Prix et distinctions

  • Début mars, le président Vladimir Poutine a décoré plusieurs citoyens russes et étrangers, dont des scientifiques. L’ordre du mérite a été décerné au directeur du centre scientifique d’endocrinologie Ivan Dedov, ainsi qu’à Vladimir Filippov, recteur de l’université russe de l’Amitié des Peuples. Henri Novozhilov, ingénieur et concepteur aéronautique, célèbre pour être à l’origine des Iliouchine Il-76 et Il-96, est nommé dans l’Ordre du Mérite pour la Patrie de première classe. Yuri Buziashvili, chef de département à l’Institut de chirurgie cardiaque Burakovsky, a été nommé dans l’Ordre de l’Amitié. Enfin le titre de « scientifique d’honneur de la Fédération de Russie » a été remis à Armais Kamalov, directeur de la clinique de l’université d’État de Moscou Lomonossov, pour ses travaux en urologie et andrologie. Source (ru)

Sciences en société

  • Le Ministère de l’éducation et de la science russe envisagerait la création d’une publication bimensuelle traitant des questions de culture scientifique pour le grand public. Le magazine de 48 pages, qui serait aussi disponible en ligne et via une application mobile, abordera l’actualité scientifique aussi bien d’un point de vue technique que politique, proposera des interviews de chercheurs renommés, et disposera d’une section retraçant l’histoire de la science russe et de ses grandes figures. Source (ru)
Rédacteur  : GAUTIER LAMOINE

publié le 17/11/2016

haut de la page