Une classe du lycée français de Moscou visite l’Institut Kourtchatov

Le jeudi 18 février 2016, 25 lycéens de la classe de Première S du lycée Alexandre Dumas de Moscou et leurs quatre accompagnateurs se sont rendus à l’Institut Kourtchatov. Créé en 1943, il s’agit du principal centre de recherche et de développement des technologies nucléaires civiles et militaires russes. Les questions liées à l’énergie nucléaire s’inscrivant dans le cadre de leur programme scolaire, les jeunes lycéens ont eu l’occasion d’observer de près les applications concrètes de la physique nucléaire sous ses différents aspects. Cette visite aura pour eux été l’occasion d’en apprendre d’avantage sur l’histoire de la filière nucléaire soviétique et russe, et de visiter notamment le premier réacteur nucléaire soviétique ainsi qu’un Tokamak.

Organisée par le service nucléaire de l’Ambassade de France à Moscou, cette visite est également un moyen pour les lycéens d’avoir une approche concrète des questions nucléaires, non seulement sous leurs formes énergétiques mais aussi leurs applications médicales et scientifiques.

L’Institut Kourtchatov, berceau du nucléaire russe, est très connu à l’international. Le Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives a signé un accord de coopération avec l’Institut Kourtchatov en Septembre 2013 visant à approfondir les échanges et la recherche. Cette visite s’inscrit dans une volonté commune de familiariser les jeunes aux enjeux du nucléaire dans une démarche pédagogique. En parallèle, rappelons que le site du CEA à Grenoble a également ouvert ses portes à des lycéens grenoblois le 4 février 2016, dans le cadre de l’évènement « Scientifique, toi aussi ».

Le Service Nucléaire et l’Ambassade de France à Moscou adressent leurs remerciements au président de l’Institut Kourtchatov, Mikhaïl Kovaltchouk et à ses équipes pour avoir permis la tenue de cet événement.

JPEG - 6 Mo
Le groupe d’élèves du Lycée Français et leurs accompagnateurs devant la statut d’Igor Kourtchatov, fondateur de l’Institut

publié le 19/02/2016

haut de la page