Tarifs

Les frais de dossier de visa Schengen pour un ressortissant russe sont de 35 euros, quelle que soit la durée du visa obtenu.

Ils sont payables en roubles, en numéraire, au taux de chancellerie en vigueur du Consulat général.

Liste des tarifs en vigueur au 1er août 2016

Par ailleurs, les demandeurs qui déposent leur dossier auprès du centre VFS Global, doivent régler, en plus des frais de dossier, des frais de prestation de service de VFS Global qui s’élèvent à compter du 01/10/2016 à 2,122 roubles par demande (TVA comprise).

Important  :

Le paiement des frais de dossier de visa ne garantit nullement la délivrance du visa et la durée du visa délivré ne dépend pas de la somme payée.

Certains annonceurs publient des informations mensongères sur les tarifs des visas pour la France ou pour l’espace Schengen.

Toute annonce ou publicité indiquant des prix proportionnels à la durée du visa est mensongère, et les sommes réclamées abusivement ne garantissent en aucun cas ni un traitement accéléré, ni une plus longue validité, ni même la délivrance du visa.

Aucun frais n’est remboursable.

Exemptions de frais de dossier de visa

Certains demandeurs de visa court séjour bénéficient d’une exemption de frais de dossiers de visa.

Les catégories de personnes suivantes, quelle que soit leur nationalité (en vigueur également pour l’Outre-mer français) :

-  les enfants âgés de moins de 6 ans ;
-  les écoliers, les étudiants, les étudiants de troisième cycle et les enseignants accompagnateurs qui entreprennent des séjours d’études ou à but éducatif ;
-  les chercheurs ressortissants de pays tiers se déplaçant à des fins de recherche scientifique ;
-  les représentants d’organisations à but non lucratif âgés au maximum de 25 ans et participant à des séminaires, des conférences ou des manifestations sportives, culturelles ou éducatives organisés par des organisations à but non lucratif.

Ainsi que les ressortissants russes suivants, au titre de l’accord de 2007 entre l’Union Européenne et la Russie visant à faciliter la délivrance de visas (ne concerne que les visas Schengen) :

a) les parents proches - conjoint, enfants (y compris adoptifs), parents (y compris parents ayant la garde légale), grands-parents et petits-enfants - de citoyens de l’Union européenne et de la Fédération de Russie séjournant régulièrement sur le territoire de la Fédération de Russie ou d’un État membre ;
b) les membres de délégations officielles qui sur invitation officielle doivent participer à des réunions, consultations, négociations ou programmes d’échanges, ou à des événements organisés par des organisations intergouvernementales sur le territoire d’un État membre ou de la Fédération de Russie ;
c) les membres des gouvernements et parlements nationaux et régionaux et les membres des cours constitutionnelles et suprêmes ;
d) les personnes handicapées et la personne majeure les accompagnant, le cas échéant ;
e) les personnes qui ont présenté des documents attestant la nécessité de leur voyage pour raisons de santé ou familiales, y compris pour recevoir un traitement médical urgent, auquel cas la personne les accompagnant est aussi exonérée de l’obligation de visa, ou pour assister aux obsèques d’un parent proche, ou pour rendre visite à un parent proche gravement malade ;
f) les participants à des manifestations sportives internationales catégorie junior et aux personnes les accompagnant ;
g) les personnes participant à des activités scientifiques, culturelles et artistiques, y compris des programmes d’échanges universitaires ou autres ;
h) les participants à des programmes d’échanges officiels organisés par des villes jumelées ;

Dans le cas d’une demande déposée dans les trois jours précédant le voyage, l’exemption de frais de visa s’applique uniquement aux catégories b), d), e) ainsi qu’aux enfants de moins de six ans.

Les demandeurs de visa long séjour suivants, de toute nationalité, bénéficient d’une dispense équivalente :

-  les conjoints de français ;
-  les membres de familles de ressortissants de l’Union Européenne et assimilés ;
-  les travailleurs saisonniers introduits par l’OFII ;
-  les titulaires d’un passeport « officiel » ou d’un laissez-passer délivré par une organisation intergouvernementale ;
-  les assistants et lecteurs de langue étrangère ;
-  les boursiers du gouvernement français ;
-  les boursiers des gouvernements étrangers ou de fondations étrangères et les bénéficiaires des programmes communautaires.

publié le 30/09/2016

haut de la page