Syrie - situation à Alep

DÉCLARATION DE M. LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES
ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL

L’Envoyé spécial des Nations Unies vient d’annoncer la suspension des négociations inter-syriennes de Genève, en raison des circonstances dramatiques de terrain en Syrie qui les privent de sens.

Nous condamnons l’offensive brutale menée par le régime syrien, avec le soutien de la Russie, pour encercler et asphyxier Alep et ses centaines de milliers d’habitants. J’exprime le plein soutien de la France à la décision de l’Envoyé Spécial, dans ce contexte, de suspendre les négociations, auxquelles ni le régime de Bashar al-Assad ni ses soutiens ne souhaitent visiblement contribuer de bonne foi, torpillant ainsi les efforts de paix.

La France attend du régime et de ses alliés le respect de leurs obligations humanitaires et de la résolution 2254 du Conseil de sécurité, à savoir la cessation des bombardements indiscriminés, la levée des sièges et le plein accès humanitaire aux populations syriennes.

Les échéances internationales prochaines, et notamment la conférence de Londres à laquelle je participerai demain, seront l’occasion de consultations approfondies avec nos partenaires sur les prochaines étapes indispensables.

publié le 15/07/2016

haut de la page