Syrie - Menaces contre la trêve

Quai d’Orsay - Déclarations du porte-parole - 25 avril 2016
- Syrie - Menaces contre la trêve

La France condamne l’intensification, au cours des derniers jours, des attaques du régime qui ont fait des dizaines de victimes notamment à Alep. Le régime persiste également dans son refus réitéré d’autoriser l’accès humanitaire aux zones assiégées.

Ces violations manifestes du droit international humanitaire, qui ont pour effet de saborder le processus de négociation et la perspective d’une transition, sont inacceptables. La France rappelle qu’il n’y aura pas de paix durable sans transition politique. Il est donc urgent que les violations de la trêve cessent et que les négociations reprennent pour mettre en œuvre la résolution 2254 du conseil de sécurité des Nations unies.

Dans ce contexte, nous appuyons le travail de M. Staffan de Mistura, envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies, qui œuvre sans relâche à la conduite de ces difficiles négociations. Il bénéficie de notre plein soutien.

Enfin, la France appelle à la remobilisation de la communauté internationale en faveur de l’arrêt des violences et des négociations en vue d’une solution politique.

publié le 04/05/2016

haut de la page