Syrie - Déclarations du porte-parole

Syrie - Lancement d’une "initiative humanitaire d’urgence" de l’Union européenne pour Alep

La France appuie pleinement l’initiative humanitaire européenne d’urgence annoncée par la Haute Représentante Federica Mogherini, et le commissaire Christos Stylianides pour Alep. La population civile d’Alep est prise pour cible par le régime et ses soutiens - la Russie au premier chef. Les souffrances sont indicibles. Les hôpitaux et les acteurs humanitaires sont visés. Les besoins sont immenses.

Il est urgent que l’aide humanitaire - des aliments, de l’eau, des médicaments - puisse être apportée aux populations à l’est d’Alep : le convoi humanitaire annoncé par la Haute Représentante devrait permettre d’atteindre 130 000 personnes. Nous appelons la Russie à faire le nécessaire pour que les blocages à l’accès humanitaire soient levés. L’évacuation des blessés et des malades doit également être permise.

Syrie - Situation à Alep - Rappel de la déclaration de Jean-Marc Ayrault du 1er octobre 2016

Je condamne avec la plus grande fermeté le bombardement qui a frappé ce matin l’hôpital M10, l’un des principaux hôpitaux d’Alep.

Dans le déluge de violence qui submerge Alep depuis plusieurs jours, le ciblage systématique des structures et des personnels de santé est particulièrement inqualifiable. Comme l’a rappelé le secrétaire général des Nations unies, ces attaques sont constitutives de crimes de guerre. Leurs auteurs devront rendre des comptes.

Cette nouvelle attaque ne vient que confirmer l’urgence absolue d’une cessation des hostilités à Alep et d’un accès des populations civiles à l’aide humanitaire dont elles ont cruellement besoin. En ce moment-même, au Conseil de Sécurité, la France se mobilise pour mettre un coup d’arrêt à ce drame inacceptable.

Q - La résolution française sur Alep sera-t-elle présentée aujourd’hui au conseil de sécurité de l’ONU ?

R - Comme l’a annoncé Jean-Marc Ayrault, la France a pris l’initiative d’un projet de résolution au conseil de sécurité des Nations unies qui est en cours de discussions avec nos partenaires.

Son objectif est de répondre à l’urgence qui prévaut en Syrie, et en particulier de mettre un coup d’arrêt au martyre d’Alep, bombardée massivement et assiégée par le régime syrien et ses soutiens.

Il s’agit en priorité de faire taire les armes, de se donner les moyens d’une trêve durable par la mise en place d’un mécanisme collectif de surveillance de la cessation des hostilités, et d’acheminer sans délai et sans entraves l’aide humanitaire à toutes les populations dans le besoin, y compris dans les zones assiégées.

En lien avec ses partenaires du conseil de sécurité, la France est pleinement mobilisée pour faire aboutir ce projet aussi rapidement que possible.

publié le 06/10/2016

haut de la page