Syrie - Bombardement d’un camp de réfugiés

La France condamne le bombardement du camp de déplacés d’Hadalat, qui a couté la vie à 12 personnes et causé de nombreux blessés, majoritairement des femmes et des enfants. La responsabilité de ceux qui commettent des violations graves du droit international est engagée.

Nous appelons à la cessation des hostilités, à l’arrêt immédiat des attaques contre les civils et les infrastructures civiles et à un accès continu et sans entrave des populations civiles à l’aide humanitaire dont elles ont besoin.

Une solution politique durable est plus que jamais indispensable pour mettre un terme au conflit.

publié le 13/07/2016

haut de la page