Soirée de bienfaisance en honneur de l’impressioniste Constantine Korovine

Le samedi 17 décembre à Yaroslavl, la Renaissance française en Russie (présidente Zoya ARRIGNON) organise une grande soirée de bienfaisance pour collecter des fonds pour la restauration de la Maison-Musée de Constantin KOROVINE (5.12.1861 Moscou – 11.09.1939 Paris), peintre impressionniste, décorateur de théâtre, écrivain, chevalier de la Légion d’Honneur, à Okhotino.

C’est à l’académicien et historien Pierre NORA que nous devons le concept de « lieu de mémoire - de mémoire collective ».

Okhotino est un de ces lieux de mémoire collective pour les Russes. C’est un petit village pittoresque, situé à 150 km. de Moscou, dans la région de Yaroslavl, sur la route Moscou-Yaroslavl. Le nom de ce village est entré dans l’histoire grâce à Constantin KOROVINE. Il s’y installe à la fin de XIXs. et a passé beaucoup de temps avant son départ pour Paris, après la Révolution. Il a fait de ce petit village – un lieu de rencontre culturel et musical, en recevant les grands musiciens et peintres : Fiodor CHALIAPINE, Sergueï RACHMANINOV, Valentin SEROV etc. Nous retrouvons des magnifiques paysages d’Okhotino dans les décorations pour les célèbres opéras et ballets russes, par exemple « le Petit cheval bossu » en 1901 (ballet d’Arthur Saint-Léon 1864). Il chante la beauté de ce lieu dans ses célèbres tableaux : « la soirée sur la terrasse » (1915), « Okhotino » (1917) etc.

Constantin KOROVINE continue à songer à Okhotino à Paris. C’est à Paris qu’il découvre son nouveau talent- celui de narrateur. C’est à Paris qu’il écrit ses 400 récits dont la plupart se passent à Okhotino. Il le décrit comme un paradis sur terre.
Pour ce peintre, Paris fut son deuxième paradis. C’est à cette ville de lumière, qu’ il consacre une série de ses magnifiques tableaux « les Lumières de Paris ». La France le décore par sa plus haute distinction – Constantin KOROVINE devient Chevalier de la Légion d’Honneur par le décret du 28 décembre 1900. C’est à Paris, que le peintre trouve son dernier refuge. Il repose au cimetière russe de Sainte-Geneviève–des - Bois.

La soirée du 17 décembre à Yaroslavl sera destinée à collecter des fonds pour faire les répliques des célèbres chaises de Constantin KOROVINE pour sa maison d’Okhotino. Vous les voyez sur plusieurs de ses tableaux.

Après la Révolution, la maison du peintre à Okhotino a été laissée à l’abandon et au pillage. Mais tout est dû au hasard si le hasard existe. En 2015, la jeune peintre moscovite Elena PESHKOVA achète une maison à Okhotino et découvre par hasard la maison Constantin Korovine, délabrée et entourée d’orties. Elle crée avec son amie Nathalia BOULAKH (rédacteur en chef de « Komsomolskaya pravda » à Yaroslavl) la fondation de Constantin KOROVINE « Sauvons ensemble » et ouvre avec le partenariat de l’administration de Pereslavl (propriétaire de la maison), le Musée de Constantin KOROVINE à Okhotino.

Depuis 2015, la Fondation et l’administration de la région ont fait beaucoup de choses mais il reste beaucoup de choses à faire.

2016 est l’année croisée franco-russe du tourisme culturel et du patrimoine. Constantin KOROVINE est notre patrimoine et mémoire collectifs. Sauvons la Maison-Musée à Okhotino pour notre mémoire collective.

Le principe de notre soirée littéraire-musicale-gastronomique est basée sur le bénévolat. Tous nos artistes y participent gracieusement. La soirée est organisée grâce au soutien de nos sponsors et je les remercie infiniment. Cela nous permettra d’utiliser l’intégralité du bénéfice de la vente des billets pour la restauration de la Maison-Musée de C.KOROVINE à Okhotino. la Renaissance française organise cette soirée avec la Fondation de C.KOROVINE « Sauvons ensemble » et je suis très heureuse de voir parmi nos partenaires, les sociétés françaises : « Mathilde M. », « Tsar voyages », « Le Courrier de Russie », le groupe Accor (hôtel Ibis Yaroslavl Centre). Au concert participent Mme Tamara GVERDTSITELI qui a reçu cet été la Médaille d’Or du mérite francophone de la Renaissance française en présence de S.E.Monsieur Jean-Maurice RIPERT ainsi que M. Andreï KUSPITS, fondateur de la société « Le Bon Goût », Ambassadeur de la gastronomie française en Russie.

Au plaisir de vous accueillir à Yaroslavl, le samedi 17 décembre à 16h00.

Zoya ARRIGNON
Présidente de la Renaissance française en Russie

Lieu de concert-cocktail : Ярославль, концертный зал « Музыка и время », Волжская набережная 33 A
Informations et réservation des billets ( en langue russe) : 8-903-820-29-32
Programme complet

publié le 30/11/2016

haut de la page