Situation en Syrie

La France condamne avec fermeté l’attentat de Damas, qui a fait près de 60 morts le 11 mars.

La France condamne également fermement les bombardements du régime et de ses alliés dans le quartier d’al waer, à Homs, en violation de la trêve. Elle exprime sa vive préoccupation face aux risques de déplacements forcés de populations à la suite de cette nouvelle offensive.

Il y a plus que jamais urgence à faire respecter le cessez-le-feu en Syrie et à faire taire les armes. La France appelle les garants de la trêve, en particulier la Russie et l’Iran, qui se réuniront à Astana la semaine prochaine, à exercer une pression sur les parties pour que le cessez-le-feu soit pleinement respecté.

Seule une solution politique, qui réponde aux aspirations de tous les Syriens, permettra à la Syrie de retrouver le chemin de la paix et de la stabilité. C’est l’objet des négociations sous l’égide des Nations unies qui doivent reprendre, le 23 mars prochain, à Genève, sur la base du communiqué de Genève et la résolution 2254 du conseil de sécurité.

publié le 17/03/2017

haut de la page