Reconstitution de la bataille de Borodino

Les commémorations de la bataille de Borodino ont eu lieu le dimanche 4 septembre. Après un hommage rendu devant les monuments français et russe, la journée s’est achevée par par une importante reconstitution de la bataille de Borodino. REPORTAGE PHOTO.

Le 7 septembre 1812 a eu lieu la célèbre bataille de Borodino (ou de la Moskova pour les Français), un affrontement décisif dans la campagne de Russie de Napoléon Ier. Après plusieurs semaines de repli de l’armée russe en menant la politique de la terre brûlée, l’empereur Alexandre Ier nomma Koutouzov chef des armées afin que celui-ci mène à bien la bataille pour la défense de Moscou. Alors que les Russes étaient protégés derrière les redoutes de Borodino, les armées impériales livrèrent une bataille mobilisant près de 250 000 hommes et laissant près de 70 000 victimes, morts et blessés, avant que l’armée du tsar ne batte en retraite.

À l’occasion du premier dimanche de septembre, une journée de commémoration et de reconstitution s’est tenue à l’endroit même du champ de bataille. Le général de brigade Eric Kunzelmann, attaché Défense de l’Ambassade de France, a passé en revue les troupes françaises mais également allemandes, prussiennes, polonaises et suisses de la Grande Armée. La délégation française a participé aux cérémonies d’hommage et de dépôts de gerbe devant les monuments aux morts français et russes avec les délégations des autres pays ayant participé à l’affrontement.

Les cérémonies ont ensuite laissé place à la reconstitution de la bataille, confrontant les troupes des deux camps dans le tumulte des coups de canon et des tirs de fusil, dans une bonne humeur et une convivialité léguées par l’expérience tragique de l’histoire. Devant cavaliers, fantassins et artilleurs passionnés, 50 000 visiteurs sont venus admirer le spectacle. Le conflit qui opposa autrefois les deux empires russe et français rassemble désormais les nations d’Europe dans l’hommage et l’attachement à un passé commun.

publié le 12/09/2016

haut de la page