Réception du 14 juillet 2015

C’est un grand honneur et un plaisir pour mon épouse et moi-même de vous recevoir à l’Ambassade de France, à l’occasion de notre fête nationale.

En ce 14 juillet, nous nous retrouvons pour célébrer les valeurs de la République française, illustrées par son admirable devise : « liberté, égalité, fraternité ».

Ces valeurs - nous souhaitons évidemment qu’elles soient garanties et respectées partout - sont chères au cœur des Français, comme l’ensemble des droits universels de la personne humaine, la démocratie et l’Etat de droit, qui fondent notre Union européenne depuis le Traité de Lisbonne.

Aujourd’hui à l’Ambassade - comme samedi dernier au Flakon, où près de 10.000 Français et Russes ont fait la fête ensemble toute la journée - notre célébration met en avant la fraternité.
Celle qui à travers notre longue histoire commune nous unit.
Celle qui repose sur une amitié ancienne, profonde, durable.
Celle qui nous a permis de surmonter bien des difficultés, bien des crises.
Celle qui nous permettra, je n’en doute pas, de dépasser les turbulences actuelles dans nos relations.

Je le dit avec confiance : la Russie et l’Europe ne se sépareront pas, parce que nous sommes bien ensemble.
Et parce que nous avons encore beaucoup à faire ensemble pour rétablir la paix en Europe, et y assurer la sécurité et la prospérité auxquels nos peuples aspirent et qu’ils méritent.

* * * *
Mmes et Mrs, Chers amis,

La période qui vient de s’écouler a été difficile pour nous tous en raison de nos désaccords sur la crise en Ukraine.
Mais un processus diplomatique - initié par le Président de la République française et la Chancelière d’Allemagne et qui associe les présidents Poutine et Porochenko et l’OSCE - est en cours, autour de la mise en œuvre des accords de Minsk. Il progresse.
Les autorités françaises ne ménageront aucun effort pour que la paix revienne, assurant à tous les Ukrainiens la sécurité et la prospérité, dans une relations apaisée et fraternelle avec l’Union européenne comme avec la Russie.
Avec la Russie, la France doit aussi relever des défis majeurs : la lutte contre le terrorisme, la lutte contre le dérèglement climatique, la lutte contre la prolifération nucléaire, la résolution des crises qui sévissent en Syrie, en Libye, au Yémen, en Afrique occidentale.
Sans nier nos désaccords, il faut donc poursuivre notre dialogue et renforcer notre coopération, en étroite consultation avec nos partenaires européens comme avec nos alliés.

J’ai mentionné le climat : vous le savez, la France accueillera en décembre la 21e conférence des Nations unies sur le changement climatique, avec l’objectif ambitieux de limiter - à travers un accord universel contraignant - l’augmentation des températures à 2°C.
La Russie a présenté ses objectifs au titre de la COP 21. Elle joue un rôle moteur au sein des BRICS. Nous comptons sur elle pour la réussite de la COP 21.

Notre relation avec la Russie est donc bien vivante. Elle est dynamique, tournée vers l’avenir et son potentiel est très riche dans tous les domaines :
- dans le domaine universitaire, j’ai signé en juin avec le ministre de l’Education russe un accord général sur la reconnaissance des diplômes et niveaux d’études entre nos deux pays ; c’est une avancée majeure qui accroîtra la mobilité des étudiants français et russes ;
- en matière de coopération scientifique et d’innovation, avec la tenue récente d’un comité mixte pour la science et la technologie et le lancement de la première « semaine French Tech » à Skolkovo ;
- nous avons multiplié les actions dans le domaine du sport et de la francophonie ou encore les opérations de promotion du tourisme et de la gastronomie (« Gouts de France »).
- dans le domaine culturel : le festival Tchekhov nous a honoré d’une large programmation française (en ouverture et en clôture notamment) et la seconde partie de l’année sera riche en événements (danse contemporaine, cinéma)
- dans le domaine économique, nos entreprises ont globalement résisté à la crise et maintiennent leur présence, comme l’a montré le dernier Forum de St Petersbourg et comme en témoignent les missions que nous effectuons toute l’année dans les régions russes en compagnie de délégations d’affaires - avec le soutien actif de la CCIFR, que je remercie.

L’année prochaine est également prometteuse : en 2016, sera lancée une année croisée du tourisme culturel et du patrimoine et nous célèbrerons les 50 ans de notre coopération scientifique et technique.

* * * *
En conclusion, permettez-moi d’adresser mes remerciements chaleureux à tous nos sponsors, français et russes, qui nous permettent de célébrer de manière magnifique la fête nationale de la République française :

1/ Thalès, Vinci, Safran, Citroen, Alstom, Sanofi, Crédit agricole, Air Liquide, EDF, Bank PSA Finance, Lafarge, Business France, Alsu [bâche]

2/ et aussi : Lieu commun (Muriel Rousseau), café Jean Jacques, Simple, Café Michel, Vodka Polugar, Castel Malesan, Win eDiscovery, Alanta Group, Total, Pyramida, Renardi, Patisserie François le Français, Flo d’Aldin la fée des Roses, Pepsico.

Merci encore une fois d’être venus,

Vive l’amitié et la coopération franco-russes !
Vive la République,
Vive la France !

publié le 22/07/2015

haut de la page