Réception Coopération universitaire et scientifique franco-russe

Lundi 20 juin, l’Ambassadeur de France a reçu à la Résidence de France les étudiants de master et les doctorants lauréats 2016 des différents programmes de bourses de l’Ambassade et de ses partenaires qui ont attribué cette année plus de 200 bourses de longue durée.

Ce rendez-vous désormais régulier du calendrier de coopération franco-russe en matière d’enseignement supérieur et de recherche, a salué les 50 ans de notre coopération bilatérale scientifique et technologique.

À cette occasion, l’Institut de Mathématiques Appliquées Keldysh, l’Université Nationale de Recherche Nucléaire « MEPhI », l’Université de Savoie Mont Blanc, l’Université Grenoble Alpes et la Communauté Université Grenoble Alpes ont procédé à la signature de l’accord de création du premier programme de formation doctorale conjoint franco-russe dans le domaine de la physique fondamentale.

L’Ambassadeur a également remis le prix Lavrentiev, qui récompense chaque année deux post-doctorants russes séjournant en France. Le prix 2016 a été attribué à une jeune chercheuse formée au MISiS et aujourd’hui au Laboratoire des solides irradiés de l’École Polytechnique à Saclay, l’autre également à une jeune chercheur du laboratoire de l’informatique du parallélisme de l’École Normale supérieure de Lyon et formée à NGU.

Enfin, deux personnalités du monde scientifique russe se sont vues remettre les insignes de chevalier dans l’ordre des Palmes académiques, créés par Napoléon Ier et qui est la plus ancienne des distinctions françaises décernées uniquement à titre civil, pour leur contribution au renforcement des relations bilatérales entre nos deux pays.

Le lancement du réseau social « Alumni » a également été annoncé. Cette plateforme, opérationnelle, dès l’automne prochain, permettra aux lauréats des différents programmes boursiers ou des diplômés de programmes conjoints, français comme russes et de retour dans leur pays, d’entretenir les liens développés avec les institutions académiques ou les entreprises qui les avaient accueillis.

En 2015, cette réception avait marqué la signature de deux accords de coopération, l’accord intergouvernemental de reconnaissance des diplômes et des niveaux d’études entre nos deux pays, ainsi que l’accord de création du Partenariat Hubert Curien-Kolmogorov de soutien à la recherche qui soutient des programmes de recherche conjoints entre scientifiques français et russes sur trois ans dans des domaines prioritaires pour notre coopération.

publié le 27/06/2016

haut de la page