Préservation du patrimoine et développement des villes

Les 30 septembre et 1er octobre, l’université technique d’État de Samara accueille la conférence intitulée « Expériences croisées dans le domaine de la préservation du patrimoine et du développement des villes » à laquelle participent des experts russes et français dans le domaine de l’architecture et de l’urbanisme, ainsi que des historiens et des archéologues.

Au cours de la conférence, les approches existantes globales tenant à l’aménagement et au développement des territoires urbains sont examinées. En particulier, le directeur de l’agence de consulting Algoé Nicolas Ledoux prend la parole. Il présente le projet « Réinventer Paris » mis en œuvre après une commande de la mairie de la capitale de la France. Actuellement, Ledoux travaille sur des technologies analogues pour Lisbonne.

Le géographe et urbaniste de l’Université Paul-Valéry 3 (Montpellier) Alexandre Brun présente comment utiliser les ressources en eau et en rivière dans les projets de renouvellement urbain. Il est à noter que M. Brun a travaillé en profondeur sur les stratégies de développement urbain au Canada, pays dont le climat est proche du climat russe.

Le deuxième thème transversal de la conférence tourne autour des questions de préservation du patrimoine historique. L’architecte, urbaniste et professeur, de même que directeur du conseil en architecture du service d’urbanisme et d’aménagement de la ville de Montpellier (bien qu’il ne prenne part à la conférence qu’en qualité de spécialiste, et non comme représentant officiel de la ville) Daniel Andersch traite des questions de renouvellement des quartiers historiques de la ville qui ne sont pas inclus dans le registre des zones protégées.

Du côté russe, la conférence accueille l’architecte en chef de l’oblast de Samara Anatoli Barannikov, le vice-doyen de la Haute école d’urbanisme de la Haute école en sciences économiques Vitali Stadnikov (Moscou), l’économiste de la ville et directeur du Centre d’économie urbaine du bureau de construction « Strelka » Elena Korotkova (Moscou), les directeurs de « l’Institut de la ville » de Samara Sergueï Malakhov et Evguénia Répina, les architectes Dmitri Khramov et Maria Khramova à la tête de l’atelier d’urbanisme « Artpolis », le représentant du Centre d’urbanisme appliqué Andreï Tchernov et d’autres spécialistes.

En outre, une séquence de la conférence est consacrée au travail portant sur les fragments perdus de l’environnement de la ville qui ont été reconnus comme patrimoine archéologique. Le résultat des fouilles archéologiques menées il y a trois ans et qui ont permis de découvrir la forteresse de Samara est présenté par les représentants de l’Université de Samara Sergueï Zoubov, Nikolaï Lifanov et Edouard Doubman. Enfin, d’autres spécialistes venant d’autres régions de Russie, Véronika Beliaïeva de l’université d’État de Nijni-Novgorod, Alekseï Edovine du musée du kraï d’Arkhangelsk, Yakov Rabinovitch de l’université d’État de Saratov et des représentants d’autres institutions scientifiques prennent également la parole.

La conférence est organisée par l’Ambassade de France en Russie en partenariat avec le Centre régional de ressources de Samara, le gouvernement de l’oblast de Samara, l’Association des anciens du Programme présidentiel de Samara, le journal en ligne « Drougoï Gorod » et l’Alliance française de Samara.

L’évènement a lieu dans le cadre du festival de « l’Automne français ».

Lieu de la conférence : Université technique d’État de Samara (18, rue Piervomaïskaïa, salle des actes)

Pour assister à la conférence, l’enregistrement préalable n’est pas nécessaire. Pour entrer dans le bâtiment de l’Université technique d’État de Samara, nous vous demandons de vous munir d’une pièce d’identité.

Source : Drougoï Gorod

JPEG

publié le 30/09/2016

haut de la page