Précisions sur l’implication de l’Institut Pasteur de Guinée dans la lutte contre Ebola

Précisions apportés par l’Institut Pasteur de Paris sur l’implication de l’Institut Pasteur de Guinée dans la lutte contre Ebola

La mission permanente de la Russie à Genève a organisé, le 15 février dernier, une séance d’information sur les candidats-vaccins contre Ebola développés actuellement par la Fédération de Russie au cours de laquelle l’Institut Pasteur de Guinée a été mentionné comme potentiel partenaire pour la réalisation d’un essai de phase III en Guinée.

L’Institut Pasteur tient à préciser que l’Institut Pasteur de Guinée localisé à Conakry, dont l’accord officiel de création a été signé le 21 septembre dernier avec les autorités de la République de Guinée, n’est pas impliqué dans des discussions concernant la mise œuvre de cet essai vaccinal.

Le partenaire avec lequel les autorités russes collaborent est un centre de recherche localisé dans la ville de Kindia. Si celui-ci se nommait Institut Pasteur de Kindia à sa création dans les années 20, il porte aujourd’hui officiellement le nom d’Institut de recherche en biologie appliquée de Guinée (IRBAG). Cet institut ne fait pas partie du Réseau international des Instituts Pasteur. Il est important tant pour l’Institut Pasteur que pour ses partenaires en Guinée et en Russie que chaque acteur mobilisé dans la lutte contre Ebola sur le terrain en Guinée soit clairement identifié. L’Institut Pasteur de Guinée, dont la construction devrait débuter en 2016 aura pour mission de répondre aux urgences épidémiques, de participer à la surveillance et à la recherche sur les maladies infectieuses et de former et accompagner les scientifiques guinéens dans la prévention des épidémies.

publié le 22/02/2016

haut de la page