Pierric Bonnard, Directeur du Bureau Business France Russie, parle de PRODEXPO

Pierric Bonnard, Directeur du Bureau Business France en Russie, souhaite la bienvenue aux participants et visiteurs de PRODEXPO, et parle de l’importance du marché agroalimentaire russe pour les exportateurs français.

- Vous dirigez le Bureau Business France Russie depuis le 1er septembre 2016. Qu’est-ce qui a justifié votre choix ?

C’est en 1991 que j’ai été en Russie pour la première fois, et au cours des 25 années suivantes, je m’y suis rendu souvent pour des missions. J’éprouve de l’admiration pour la culture et l’histoire de ce pays, auquel j’associe des souvenirs personnels, et où je suis confortablement installé. Et ça, c’est important pour choisir un pays ! Je suis convaincu que nous pourrons faire beaucoup plus demain en Russie, qu’aujourd’hui. Je considère que le business français a ici d’excellentes perspectives de développement, y compris dans le secteur agricole et alimentaire.

- Quelles sont les tâches qui vous incombent ?

Tout d’abord, il s’agit de faire évoluer le conscient collectif russe qui décrit la France comme un pays de consommation de luxe et de l’industrie fashion. La France, c’est également le pays des très hautes technologies et du développement scientifique, ce qui permet de fabriquer des avions et trains performants, des équipements destinés aux centrales nucléaires, des produits alimentaires innovants, etc. Ainsi, la campagne de communication Créative France vise à informer l’opinion publique du potentiel du potentiel innovant de notre pays, parce que la créativité, l’ingéniosité, c’est ce qui constitue l’essence de la France contemporaine.

JPEG

La deuxième tâche est l’activité traditionnelle de BUSINESS FRANCE, soit le soutien aux PME françaises pour leur export en Russie. D’ailleurs, une part importante des exposants du stand collectif français à PRODEXPO appartient à cette catégorie.
Enfin, il s’agit de stimuler les investissements russes en France. Il est intéressant qu’une part significative des investissements étrangers dans notre pays viennent dans la R&D et l’industrie. Nous sommes prêts à apporter toutes sortes d’assistance aux investisseurs russes qui souhaiteraient développer leur business en France. Je tiens à remarquer, d’ailleurs, que parmi eux, nombreux sont les hommes et femmes d’affaires qui ont choisi le domaine de la viticulture et de l’œnologie.

- Que pensez-vous de l’exposition dans des salons comme moyen de booster les marchandises, les services et l’image d’un pays ?

Comme vous le savez déjà, je suis à Moscou depuis le 1er septembre dernier, et j’ai déjà eu le temps de voir de me rendre à des expositions, et j’ai compris leur importance, aussi bien pour les exposants que pour les visiteurs professionnels.
Nous n’allons pas cacher, que la situation politique et économique actuelle s’est dégradée, touchant les échanges entre la France et la Russie. Mais nous l’abordons comme un défi, comme un moyen de faire briller la créativité inhérente aux Français, et de trouver de nouvelles niches (par exemple les ingrédients, les équipements ou les emballages pour l’industrie alimentaire). C’est également être encore plus actifs sur les marchés des spiritueux et des confiseries, pour lesquels la France a été et est traditionnellement parmi les premiers pays exportateurs.

Le salon PRODEXPO est une excellente opportunité de se rappeler qu’il existe un moyen de contact et de dialogue direct entre les exportateurs et les acheteurs, ainsi qu’entre les pays concurrents. Notre présence pendant 5 jours sur le plus grand salon alimentaire de Russie aidera les entreprises françaises à évaluer leur potentiel ; pour les primo exposants (qui représentent la moitié de nos exposants), à trouver des acheteurs, et pour les exportateurs déjà présents, à améliorer le bilan de l’année passée et à corriger leurs plans.

- D’ailleurs, comment se compose le stand collectif français ?

Le stand français accueille principalement des sociétés qui présentes différents vins. Les visiteurs pourront également déguster des marques inédites de cognac, de calvados, de cidre, de jus de pomme pétillants. De même, des confitures, des moutardes, et du miel seront, entre autres, présentés.

C’est avec fierté que je remarque, que malgré l’embargo, une partie du stand national sera occupé par INAPORC. Il s’agit de l’union interprofessionnelle porcine, qui représente tous ses segments : producteurs d’aliments, coopératives, spécialistes de l’abattage et de la découpe de carcasses, producteurs de viande gastronomique, grande distribution, bouchers, et restaurateurs. Les représentants d’INAPORC comprennent l’importance du marché de la viande en Russie et recherchent de nouveaux moyens de dialogue avec les opérateurs russes.

Un mot enfin pour rappeler que BUSINESS FRANCE tient pour la première fois cette année le rôle d’opérateur du pavillon France sur PRODEXPO. C’est pour nous un grand honneur ! A bientôt, en espérant vous voir pendant l’exposition ! Je souhaite un franc succès aux organisateurs, aux participants et aux visiteurs !

publié le 09/01/2017

haut de la page