Ouverture du XVIe sommet de la francophonie

Editorial de Jean-Maurice Ripert, Ambassadeur de France en Russie à l’occasion du XVIe sommet de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) à Antananarivo (26 et 27 novembre 2016)

Samedi 26 novembre s’ouvre le XVIe sommet de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) à Antananarivo, capitale de Madagascar. Le président de la République Française, François Hollande, participera aux discussions avec les représentants des 80 Etats de cette organisation, devenue un acteur majeur sur la scène internationale.

JPEG - 24.3 ko
Sommet de la Francophonie

L’OIF est une organisation internationale qui regroupe en Europe, en Afrique, mais aussi en Amérique et en Asie des pays qui ont la langue française en partage et entendent promouvoir, ensemble, les valeurs qui leur sont communes : respect des droits de l’homme et de la démocratie, de la liberté d’expression, promotion de la diversité culturelle, tolérance, règlement pacifique des différends entre autres. Cette véritable communauté de destins qu’ont choisie librement 900 millions de personnes connaît une croissance phénoménale, puisque les Etats de l’OIF représenteront au bas mot 1,5 milliard d’individus à l’horizon 2050, dont 85% en Afrique.

La francophonie, c’est donc un attachement à une langue mondiale, le français, langue officielle de 32 Etats et gouvernements, langue des institutions internationales, quatrième langue la plus parlée au monde et deuxième langue la plus apprise. C’est aussi un attachement à une culture riche de sa diversité et ouverte au monde en partage, puisque le cinéma et la littérature en langue française sont les plus diffusés à travers la planète après les productions en anglais.

Mais la francophonie, c’est aussi un attachement à des valeurs universelles qui se manifestent dans notre aspiration partagée à construire un monde meilleur, plus démocratique et plus juste. L’OIF s’engage au quotidien pour renforcer l’Etat de droit, la bonne gouvernance et les droits de l’Homme au sein de ses Etats membres, par la lutte contre toutes les formes d’exclusion, et pour faire avancer les causes qui nous importent à tous, comme la lutte contre le réchauffement climatique ou l’égalité de genre.

Nous nous réjouissons à cette occasion qu’en Russie aussi, terre anciennement francophone, notre langue rayonne ! Nous célébrerons le 1er décembre les 25 ans du Collège universitaire français de l’Université d’Etat Lomonossov (MGU), l’un des exemples le plus réussis de notre riche collaboration universitaire et linguistique.
A l’approche de ce sommet, la France souhaite rappeler à tous son attachement à la diversité culturelle et à la promotion d’une mondialisation fondée sur la tolérance, l’ouverture aux autres et le respect des différences. Le dialogue pacifique entre les peuples prôné par l’OIF demeurera toujours notre meilleure défense contre les conflits et la montée des nationalismes et des extrémismes.

Je souhaite un plein succès aux travaux du XVIème sommet de la Francophonie, qui sous la présidence éclairée de Madagascar ne peut que se renforcer davantage, au service de la paix, de la sécurité et de la prospérité d’une planète que nous voulons accueillante pour les générations futures.

publié le 28/11/2016

haut de la page