Ouverture des Jeux Olympiques 2016

Propos de M. François Hollande, président de la République, à son arrivée à l’aéroport de Rio de Janeiro

Q - Monsieur le Président, on voit sur votre avion le sigle « Paris 2024 », c’est l’objectif de votre venue ici ? Convaincre que Paris est le bon choix ?

R - Oui, je vais être pendant deux jours ici à Rio avec d’abord la volonté de soutenir la candidature de Paris pour l’organisation des Jeux olympiques de 2024. C’est un enjeu considérable pour la France et il y a une mobilisation d’ailleurs de toutes les familles politiques, de toutes les villes qui peuvent être concernées : Paris, mais il y a aussi Marseille, je ne l’oublie pas et puis l’Ile-de-France. C’est la France qui est, à travers Paris, candidate et il était de mon devoir d’être ici à Rio pour rencontrer le plus grand nombre de représentants du Mouvement olympique et les convaincre que Paris est le meilleur choix et la France également la meilleure destination.

J’ai un deuxième objectif néanmoins, celui de soutenir les athlètes français. Il y en a 350 qui vont porter les couleurs de la France, Teddy Riner va porter le drapeau et nous voulons qu’ils soient à la hauteur justement de l’espérance qui leur est confiée, parce que dans cette période où la France a été éprouvée, nous avons besoin de moments d’unité, de rassemblement.

Enfin, s’il y a une dernière raison qui justifie ma présence et qui, à mon avis, est la plus essentielle, c’est que les valeurs de l’olympisme, la fraternité, le partage, la liberté, la tolérance, l’effort aussi, mais dans l’esprit qui doit être celui de l’unité du monde, c’est très important au moment où il y a des actes barbares qui se produisent, pas simplement dans notre pays, mais dans un grand nombre de régions du monde.

Q - Que Paris soit choisi, ce serait une réponse à cette barbarie ?

R - Si Paris doit être choisi pour 2024, c’est parce que Paris a le meilleur dossier et je ne veux pas du tout utiliser les circonstances que nous connaissons pour défendre la candidature de Paris.

Nous avons montré qu’avec l’Euro, avec le Tour de France, avec de grands événements, la COP21, nous étions capables d’organiser en grande sécurité les manifestations sportives ou politiques qui peuvent faire de la France un pays qui rayonne dans le monde.

Merci.


Interview à l'arrivée à Rio de Janeiro par elysee

publié le 22/08/2016

haut de la page