Les programmes de mobilité vers la Russie

Aides du Ministère français des affaires Étrangères

Le MAE soutient la coopération franco-russe par l’intermédiaire de 3 canaux spécifiques :
•le programme ECONET s’adresse aux PEECA et s’applique à des projets comprenant au minimum un laboratoire français et deux partenaires de PEECA. Il couvre les frais de voyage jusqu’à 20 000 euros. ( voir le site )
•Le Service scientifique de l’Ambassade de France à Moscou soutient des actions structurées en partenariats avec des grands instituts de recherche (laboratoires conjoints, réseaux de recherche, centres de transfert de technologies). Sont financés des voyages et des bourses de recherche.
le Programme ARCUS , initié en 2005,associe les régions françaises et le MAE pour renforcer l’action internationale des régions.

Trois régions du Grand Est ont ainsi obtenu un soutien pour une coopération avec la Russie :
•la Lorraine dans le domaine des nouveaux matériaux et de l’environnement,
•l’Alsace dans le domaine de la chimie supramoléculaire et des biotechnologies,
•la Bourgogne dans le domaine de la chimie verte (séparation des effluents).

Aides du Ministère français de l’enseignement supérieur et de la recherche

Programmes pour encourager la coopération scientifique avec les pays d’Europe de l’Est ou d’Asie centrale (PEEAC) :
•le programme PARCECO finance la participation des chercheurs français à des universités d’été se déroulant dans un PEEAC ;
•le programme PECO-NEI finance tous les 3 ans des réseaux de recherche thématiques comprenant au moins 2 instituts français et 2 instituts de PEEAC.
( voir le site )->http://www.recherche.gouv.fr/technologie/actioninter/missioneurop.htm]

publié le 24/09/2009

haut de la page