Sur les élections législatives tenues en Fédération de Russie

Déclaration du porte-parole du Service européen pour l’action extérieure sur les élections à la Douma en Fédération de Russie

Le 18 septembre ont eu lieu des élections à la Douma d’État de la Fédération de Russie. Selon les conclusions préliminaires de la mission d’observation électorale du BIDDH de l’OSCE, ces élections ont été gérées de manière transparente par la commission électorale centrale, mais des difficultés subsistent en matière de respect des engagements démocratiques.

En particulier, le BIDDH de l’OSCE a noté que le climat électoral a pâti de limitations des libertés fondamentales et des droits politiques, d’un contrôle ferme sur les médias, d’une mainmise croissante sur la société civile, ainsi que de manquements liés à l’enregistrement des candidats et au cadre juridique.

Nous attendons des autorités russes qu’elles mettent tout en œuvre pour répondre à ces préoccupations, sur la base des recommandations du BIDDH.

L’Union européenne n’a pas reconnu l’annexion illégale de la Crimée et de Sébastopol par la Fédération de Russie et ne reconnaît donc pas non plus les élections tenues dans la péninsule de Crimée. La mission d’observation électorale du BIDDH de l’OSCE n’a mené aucune activité en Crimée et à Sébastopol, qui sont des territoires illégalement annexés. La participation de diplomates des États membres de l’UE aux activités d’observation réalisées dans le cadre de la mission d’observation du BIDDH a également été limitée au territoire reconnu de la Fédération de Russie, qui ne comprend pas les territoires annexés illégalement. L’Union européenne continue d’apporter un soutien sans faille à l’intégrité territoriale et à la souveraineté de l’Ukraine.

publié le 21/09/2016

haut de la page