Les droits de la femme

Parmi les droits fondamentaux d’une femme, il y a celui de ne pas subir de violences

Comment lutte-t-on contre les violences conjugales en France ?

En 2014, 134 femmes sont décédées en France, sous les coups de leur compagnon ou ex-compagnon. En moyenne, chaque année, on estime que 223 000 femmes âgées de 18 à 75 ans sont victimes de violences conjugales.

Face à cette réalité, et à toutes les violences qui touchent les femmes parce qu’elles sont des femmes, les pouvoirs publics ont toujours eu en France une action soutenue, encore renforcée depuis 2012.

Un plan de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes pour 2014 – 2016 a été arrêté par le Gouvernement français. Il est interministériel. Il prévoit trois axes d’actions :

1. Organiser l’action publique autour d’un principe d’action partagé : aucune violence déclarée ne doit demeurer sans réponse
2. Protéger efficacement les victimes
3. Mobiliser l’ensemble de la société.

Quelques mesures du plan :

Un protocole cadre établi par les ministres de la justice, de l’intérieur et des droits des femmes facilite le dépôt d’une plainte, suivie d’une enquête judiciaire, dès que la victime se présente à la police ou la gendarmerie. Ces services sont formés à cette fin. Ils sont renforcés par des intervenants sociaux en commissariats et en brigades de gendarmerie (ISCG), dont le nombre va doubler sur la durée du plan.

Le 3919 « Violences Femmes info » peut être appelé par les femmes victimes de violences.

Il propose une écoute téléphonique, d’information et d’orientation vers les dispositifs d’accompagnement et de prise en charge. Il est accessible 7 jours sur 7, gratuit et garantit l’anonymat des personnes appelantes. Près de 50 780 appels ont été traités en 2014 par le 3919.

400 « Téléphone Grand Danger », sont déployés sur tout le territoire. Il s’agit d’un téléphone portable disposant d’une touche « raccourci » préprogrammée, permettant à une femme ayant été victime de violences conjugales ou de viol, de joindre, en cas de grand danger, un service de téléassistance, accessible 7j/7 et 24h/24 et de permettre l’intervention immédiate des forces de l’ordre. 100 autres TGD seront disponible en 2016.

1 147 places d’hébergement dédiées aux femmes victimes de violences ont été créées entre 2012 et 2015.

Une nouvelle campagne nationale a été lancée à l’occasion de ce 25 novembre, pour mieux faire connaître la plateforme téléphonique 39.19, avec un spot télévisé et des affiches diffusées sur l’ensemble du territoire.

Pour en savoir plus :
Le plan de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes pour 2014 – 2016
Violences faites aux femmes : les principales données en France

publié le 15/04/2016

haut de la page