« La Folle Journée » à Ekaterinbourg

Le prestigieux festival international de musique classique « La Folle Journée », qui fut créé à Nantes en 1995 et a acquis une renommée mondiale, s’est exporté pour la première fois en Russie, à Ekaterinbourg, du 11 au 13 septembre, avec un succès remarquable.

Cet évènement culturel important a été organisé par la Philharmonie d’Etat de la région de Sverdlovsk avec le soutien du Gouverneur de la région et la coopération de la Mairie d’Ekaterinbourg.

Pendant trois jours, 70 concerts se sont déroulés dans la capitale de l’Oural, sur six scènes musicales proches les unes des autres : la grande salle et la salle de musique de chambre de la Philharmonie, l’Ecole musicale Tchaïkovski de la région de Sverdlovsk, le Théâtre de l’Institut d’art dramatique d’Ekaterinbourg, le Théâtre de musique de chambre du Musée des écrivains de l’Oural et la Maison de la Musique.
« Six lieux, trois jours de concerts non-stop du matin au soir, plus de 20 000 spectateurs : un festival de musique classique d’une telle ampleur était encore inédit en Russie », remarquent les responsables de la Philharmonie.

Le festival se veut avant tout accessible : des prix modestes pour des concerts courts (de 45 à 60 minutes), autour d’un thème central : les passions, terrestres ou célestes. Etaient au programme des œuvres musicales d’époques et de genres variés sur la foi, l’espoir et l’amour. Se sont produit des orchestres, chœurs, ensembles, quartets, trios et de célèbres solistes venus notamment de France, d’Espagne, de République tchèque, de Chine, des Etats-Unis et de Russie.

JPEG

publié le 30/09/2015

haut de la page