L’université Aérospatiale d’Etat de Samara développe ses compétences en impression 3D

Des ingénieurs du Laboratoire des technologies additives de l’Université Aérospatiale d’Etat de Samara (SGAU) ont créé une turbine à gaz pour moteur d’avion à l’aide d’une imprimante 3D.

Une chambre à combustion et une turbine sont également testées actuellement et seront ensuite incorporés aux moteurs. Ces nouvelles technologies limitent la perte de métal grâce à une utilisation optimale ainsi qu’un temps de production considérablement réduit par rapport au moulage (48 heures au lieu de trois à six mois de la conceptualisation jusqu’à la production), tout en gardant les propriétés de résistance. L’utilisation de laser à haute-puissance permet, par exemple, de fondre ou réduire en poudre le chrome-cobalt, l’aluminium, le titane et le nickel. Au-delà de la simple création de pièces, cette technologie d’impression 3D permettrait également à terme de réparer les pièces usagées ou endommager et ainsi de diminuer les coûts de production et de maintenance.

L’université SGAU est engagée dans la recherche sur l’impression depuis sa création en 2011 et développe en particulier des logiciels et équipements permettant de produire des pièces plus légères dans le domaine du spatial. A cet égard, la Station Spatiale Internationale (ISS) devrait pouvoir être équipée d’appareil d’impression 3D utilisable dans l’espace d’ici 2020.

Ce projet s’inscrit dans le Programme Fédéral « Recherche & Développement dans les Domaines de Développement Prioritaires du Complexe Scientifique et Technologique Russe pour 2014-2020 » du Ministère de l’Education et de la Science [1]. Il est développé conjointement avec l’Université Pierre le Grand de Saint-Pétersbourg (SPBSTU). Cette dernière dispose d’un centre d’ingénierie chargé de la création et du développement des logiciels spécialisés permettant l’impression d’impression 3D de pièces en matériaux composites selon la méthode de fabrication additive.

Les compétences scientifiques russes œuvrant dans le domaine de l’impression 3D de matériaux composites sont désormais regroupés au sein d’un consortium comprenant l’Institut de Skolkovo pour la Science et la Technologie (SkolTech), l’Université Polytechnique de Tomsk (TPU), l’Institut des problèmes d’ingénierie mécanique de l’Académie des Sciences de Russie, l’Institut de physique des matériaux de la Branche Sibérienne de l’Académie des Sciences de Russie, l’Institut de Moscou de l’Acier des Alliages (MISiS) ainsi que SPBSTU.

Rédacteur : Quentin Debetz

Sources :

Article TASS
Article 1 SSAU
Article 2 SSAU
Article STRF

[1Ce programme, l’un des principaux instruments de la recherche d’excellence en Russie, a pour objectif d’assurer une recherche de niveau mondial et une compétitivité à l’international à horizon 2020.

publié le 17/11/2016

haut de la page