L’énergie nucléaire en Russie

Historique du nucléaire en Russie

La filière nucléaire civile russe a été développée dès la fin de la Seconde Guerre mondiale avec un programme de recherche orienté vers la production électrique. En quelques dates :

  • 25 décembre 1946 : Démarrage du premier réacteur nucléaire soviétique F-1 (Institut Kourchatov).
  • 18 juin 1948 : Démarrage du réacteur plutonigène A-1 à Maïak dans l’Oural
  • 1954 : Démarrage du premier réacteur électrogène à Obninsk

L’histoire du nucléaire en Russie peut être divisée en trois phases :

  • La première a duré jusqu’à la chute de l’URSS. Marquée par un important soutien politique et financier de l’État, c’est durant cette période que l’URSS a pu devenir l’un des leaders mondiaux en termes de capacités de recherche et de technologies maîtrisées dans le domaine du nucléaire civil et militaire.
JPEG - 391.7 ko
Réacteur de type RBMK
  • La deuxième phase a débuté avec la chute de l’URSS. L’industrie nucléaire a alors connu des difficultés liées aux changements radicaux qu’elle a subi : la disparition de la planification, la division de la chaîne d’approvisionnement entre plusieurs pays (par exemple : Turboatom en Ukraine, les mines d’uranium au Kazakhstan) désorganisent la filière. Le manque de contrats (en particulier militaires) et de financements lié à la situation économique du pays lui laisse peu de moyens de développement. De plus, l’accident de Tchernobyl, encore récent, entache particulièrement l’industrie nucléaire russe. Cette situation délicate est par ailleurs aggravée par l’absence de stratégie explicite et coordonnée au niveau gouvernemental.
  • Enfin, la phase de renouveau du nucléaire en Russie a été initiée par le Président Poutine en 2000. Elle est caractérisée par une forte implication du gouvernement russe dans l’élaboration de la stratégie du nucléaire russe et des engagements financiers importants via des Programmes Fédéraux Sectoriels. Ce volontarisme s’est concrétisé par la création de la Corporation d’Etat Rosatom à laquelle ont été associés d’importants efforts de modernisation de la filière nucléaire. Cette période de relance du nucléaire en Russie est marquée par une volonté de leadership mondial, une implication directe du Président et du Premier Ministre russes dans les réformes et une expansion de plus en plus rapide sur le marché des pays primo-accédants à l’énergie nucléaire (dont la Turquie, le Vietnam, le Belarus ou le Bengladesh).
JPEG - 306.5 ko
La centrale nucléaire de Leningrad

Actuellement, le gouvernement russe concentre des efforts importants pour allonger la durée de vie de son parc, tout en développant en parallèle de nouvelles centrales et en favorisant la recherche. Dans cette perspective ont été lancés les Programmes Fédéraux Sectoriels (PFS) permettant d’encadrer les actions menées dans la filière nucléaire pour résoudre les problèmes contemporains du nucléaire russe tout en cherchant à développer une structure assez puissante pouvant prétendre au leadership mondial.

Les chiffres clés du nucléaire en Russie

JPEG - 276.1 ko

publié le 11/02/2016

haut de la page