Journée mondiale de lutte contre le SIDA

Sida : données actualisées sur l’infection par le VIH en France

Santé publique France, l’agence nationale de santé publique a rendu publiques, à l’occasion de la « Journée mondiale de lutte contre le sida », des données actualisées sur l’infection à VIH et les infections sexuellement transmissibles (IST) bactériennes en France.

JPEG

  • Le nombre de découvertes de séropositivité VIH est estimé à près de 6 000 en 2015 ; ce nombre est stable depuis 2011.
  • Le nombre de découvertes de séropositivité ne diminue toujours pas chez les hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes (HSH), contrairement à ce que l’on observe chez les hétérosexuels, hommes ou femmes. Environ 2 600 HSH ont découvert leur séropositivité en 2015.
  • Le nombre d’utilisateurs de drogues injectables découvrant leur séropositivité VIH est toujours très faible (environ 90 cas, soit 2% de l’ensemble des diagnostics en 2015). La part de ceux nés à l’étranger fluctue selon les années autour de 50%, elle est de 55% pour les ceux diagnostiqués en 2015 (principalement nés en Europe de l’Est et du Centre).
  • On observe une plus grande précocité des diagnostics en 2015, dans un contexte où l’activité globale de dépistage du VIH a augmenté de 3% par rapport à 2013.

Ces éléments soulignent aux yeux des épidémiologistes l’importance du dépistage, indispensable pour atteindre le premier des objectifs de l’ONUSIDA (90% de personnes diagnostiquées parmi celles vivant avec le VIH) dans la lutte contre l’épidémie.

La prévention dans la population des hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes (HSH) doit être poursuivie grâce à la promotion de l’ensemble des outils disponibles. C’est tout l’enjeu de la campagne actuelle de communication ciblée qui a été lancée en France en novembre 2015.

Dans la population hétérosexuelle, les actions de prévention doivent continuer en termes d’information, d’éducation, de dépistage notamment chez les hommes et de traitement rapide des personnes infectées. Chez les hétérosexuels migrants, le fait qu’une partie d’entre eux se contaminent en France incite à encourager également les actions de prévention primaire.

En savoir plus :
Infection par le VIH et les IST bactériennes. Point épidémiologique du 29 novembre 2016

publié le 30/11/2016

haut de la page