Journée mondiale contre la peine de mort – 10 octobre

La Coalition mondiale contre la peine de mort consacre cette 14e Journée à la lutte contre l’application de la peine de mort pour des infractions liées au terrorisme. Dans cette optique, des manifestations sont organisée ce 10 octobre partout dans le monde afin d’attirer l’attention sur l’application de la peine de mort afin d’en réduire son recours à travers le monde.

Au cours des dix dernières années, le Nigeria, le Bangladesh, l’Inde, la Tunisie et d’autres États ont adopté des lois qui élargissent le champ d’application de la peine de mort, en ajoutant certains actes terroristes à la liste des infractions passibles de la peine capitale. Dans cette funeste lignée, après des années de moratoire, le Pakistan et le Tchad ont repris les exécutions au nom de la lutte contre le terrorisme.

En 2015, La Chine, l’Iran, l’Arabie saoudite, le Pakistan et les États-Unis sont les pays ayant le plus eu recours à des exécutions. En Europe, la Biélorussie est le seul pays appliquant la peine de mort depuis une loi de 2009 contre le terrorisme.

Dans le cadre de cette Journée, le ministre des Affaires étrangères et du Développement international, Jean-Marc Ayrault, prononcera un discours au Quai d’Orsay.

JPEG

Droits de l’Homme - Journée mondiale contre la peine de mort : les journalistes et l’abolition (10 octobre 2016)

A l’occasion de la journée mondiale contre la peine de mort et en cette année symbolique où nous célébrons le trente-cinquième anniversaire de l’abolition de la peine de mort en France, un événement sur le thème : « les journalistes et l’abolition » sera ouvert lundi 10 octobre par M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international.

Cet évènement, organisé au Quai d’Orsay en partenariat avec France culture, l’association "Ensemble contre la peine de mort", l’Organisation internationale de la Francophonie et le Conseil national des barreaux, permettra de rappeler l’engagement déterminé et constant de la France et de ses partenaires de l’Union européenne en faveur de l’abolition universelle. Il s’inscrit dans le cadre de la campagne de l’Union européenne pour les droits de l’Homme (« EU for Human Rights ») lancée par M. Stavros Lambrinidis, représentant spécial de l’Union européenne pour les droits de l’Homme, qui sera présent.

M. Jean-Marc Ayrault remettra des prix aux lauréats d’un concours international ouvert à des étudiants francophones en journalisme, en présence de M. Robert Badinter, ancien garde des Sceaux et ancien président du Conseil constitutionnel.

Un plateau radiophonique animé par la journaliste de France Culture, Mme Nadine Epstain, sera l’occasion d’échanges autour du témoignage de deux anciens condamnés à mort, Mme Suzan Kigula, de nationalité ougandaise et M. Ndumé Olatushani, citoyen américain.

publié le 13/10/2016

haut de la page