Journée de la fin de l’impunité pour les crimes contre des journalistes

Déclaration de M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international

A l’occasion de la cérémonie de remise de la troisième bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon, je tiens à saluer la mémoire de ces journalistes, qui ont payé de leur vie leur engagement en faveur de la liberté de la presse.

La France fait de la défense de la liberté de la presse et de la liberté d’expression une priorité de sa politique étrangère. A son initiative, l’Assemblée générale des Nations unies a adopté, le 26 novembre 2013, une résolution portant sur la sécurité des journalistes, qui appelle les Etats à prévenir les violences les visant et à lutter contre l’impunité de leurs auteurs.

C’est en hommage à Ghislaine Dupont et à Claude Verlon que la date du 2 novembre a été choisie comme « journée internationale pour mettre fin à l’impunité des crimes contre les journalistes ». La France est attachée à ce que la vérité soit établie dans cette dramatique affaire et rappelle que des demandes d’entraide judiciaire ont été adressées par ses autorités judiciaires aux autorités maliennes.

JPEG

publié le 10/11/2016

haut de la page