Inauguration du centre VFS de visas français

Lundi 12 octobre 2015, l’Ambassadeur de France M. Jean-Maurice Ripert et le Consul Général M. Marc Sédille ont inauguré le nouveau centre moscovite de traitement des demandes de visas pour la France.

D’une capacité d’accueil de près de 2000 personnes, ce nouveau centre de visa français situé au 64 Prospekt Mira a pour objectif de rendre la délivrance de visas plus efficace et moins contraignante pour les touristes russes souhaitant se rendre en France.

La visite a débuté par une présentation à l’Ambassadeur et au Consul des équipements du centre par le personnel de l’établissement. C’était l’occasion de découvrir les nouvelles machines biométriques utilisées dans l’espace Schengen qui enregistrent les données digitales des personnes et peuvent être utilisées pendant 5 ans pour toute demande ultérieure de visa.

L’Ambassadeur a profité de l’affluence dans le centre pour rencontrer et échanger avec plusieurs touristes russes désireux de se rendre en France.

Après la coupure du ruban inaugural, l’Ambassadeur et le Consul Général de France ont répondu aux questions des journalistes présents pour l’évènement.

Voici un extrait des mots prononcés par l’Ambassade.

Mesdames et messieurs,

Mieux accueillir les étrangers, cela commence ici, dans les centres externalisés de collecte de visas.

La France dispose dorénavant en Russie de 18 centres. Le plus éloignés de Moscou est à Vladivostok. Le centre de Moscou où nous sommes aujourd’hui, le plus important, est en mesure de recevoir près de 2.000 personnes par jour. Tout y est fait pour que le demandeur y passe le moins de temps possible. En moyenne 30 minutes.

Mieux accueillir, c’est aussi mieux prendre en considération les particularités de chacun. A titre d’exemple, des guichets sont réservés aux entreprises pour leurs salariés envoyés en mission en France. D’autres sont dédiés aux agences de voyage et à leurs clients. Des dispositifs particuliers ont en voie d’être mis en place, destinés à atténuer autant que possible la contrainte de la présentation personnelle imposée par la biométrie.

Dans l’espace Schengen, comme en Russie (qui y a également recours) la biométrie vise à sécuriser l’identité des personnes, à lutter contre les fraudes et à simplifier les contrôles aux frontières. Les données recueillies (empreintes digitales et photographie) sont enregistrées et réutilisées pour toutes les demandes à venir pendant 5 ans.

Les enfants de moins de 12 ans en sont dispensés ainsi que les personnes qui sont physiquement incapables de fournir leurs empreintes et les chefs d’Etat, membres du gouvernement et leurs délégations lorsqu’ils sont invités pour un motif officiel. L’accès à ces données et leur protection est strictement réglementé.

En 2015, 200.000 visas devraient être délivrés par le consulat général de France à Moscou. Près de la moitié d’entre eux sont des visas de circulation. 10.000 visas d’une validité de 5 ans auront été délivrés en 2015. Le taux de refus est proche de 1%. Les demandes sont instruites en 3 jours. Nous travaillons à réduire encore ce délai de traitement.

Bienvenue en France !

publié le 19/10/2015

haut de la page