Il est recommandé aux Français de ne pas se rendre en Crimée

La Crimée relève de la souveraineté ukrainienne. De facto, la Fédération de Russie demande aux ressortissants étrangers qui souhaitent se rendre dans la péninsule de solliciter un visa russe, ce qui est contraire au droit international.

L’entrée et le séjour en Crimée, comme dans les zones des régions de Donetsk et de Louhansk, sont soumis à l’obtention d’une autorisation préalable des autorités ukrainiennes et au passage par des itinéraires terrestres, routiers ou ferroviaires, clairement définis.

L’entrée en Crimée par voie terrestre est limitée aux points de passage routiers de Kalanchak, Chapkynka et Chongar, et ferroviaires de Kherson, Melitopol, Vadym et Novoolesiivka. Les liaisons aériennes, ferroviaires et par car vers la Crimée sont suspendues. L’entrée non autorisée en Crimée, y compris par voie aérienne et maritime en provenance d’un pays tiers, est passible de sanctions pénales en Ukraine.

Les informations pratiques nécessaires peuvent être obtenues auprès de l’ambassade d’Ukraine en France.

Les voyageurs entrant en Crimée par voie aérienne ou maritime depuis un autre pays ne sont pas autorisés à rejoindre l’Ukraine par voie terrestre.

Les coupures d’électricité sont récurrentes. Plusieurs systèmes de paiement par carte bancaire ne sont plus disponibles.

publié le 10/11/2015

haut de la page