Goût de/Good France - Conférence de presse

Discours de l’Ambassadeur

Chers amis,

Nous sommes réunis ici aujourd’hui pour lancer la troisième édition en Russie de l’opération Goût de France.

Le 21 mars prochain, plus de 2 000 restaurants dans 150 pays célébreront la gastronomie française. Sous la forme d’un dîner, les chefs du monde entier rendront hommage à la cuisine française, à sa capacité d’innovation et de fédération autour de valeurs communes : le partage ; le plaisir, la tradition. C’est un évènement qui trouve bien sa place en Russie.

L’importance du repas et le plaisir qui est associé à ce moment de convivialité, et de chaleur est un trait commun à la France et à la Russie. Les Russes apprécient d’ailleurs particulièrement la cuisine française et la participation de 20 restaurants à Moscou et dans les régions, en est le témoin. Vous êtes plusieurs, chefs et responsables de ces restaurants à être là aujourd’hui, je vous en remercie et je vous passerai la parole dans quelques instants.

La gastronomie fait partie du patrimoine de la France. Elle constitue une part de notre identité́ : l’inscription par l’UNESCO en 2010 du « repas gastronomique des Français » au patrimoine culturel immatériel de l’humanité́ en témoigne. La gastronomie occupe une place majeure dans l’image de notre pays dans le monde et dans notre attractivité : près d’un tiers des touristes étrangers qui séjournent chez nous disent avoir pour principale motivation notre cuisine et nos vins.

Pilier de notre patrimoine et remarquable ambassadeur de la France, notre gastronomie doit donc être défendue, soutenue et promue et c’est l’objet de goût de France.

L’alliance entre la diplomatie et la gastronomie est ancienne et se mélange avec l’histoire des relations entre la France et la Russie ; le partenariat entre un grand diplomate et un illustre cuisinier français nous le rappelle.

Talleyrand est resté célèbre comme un très grand diplomate français, mais il était aussi un grand gourmet. Lorsque, ministre des affaires d’étrangères de Louis XVIII, il allait partir pour Vienne, il lui aurait déclaré : "Sire, j’ai plus besoin de casseroles que d’instructions." Car Marie-Antoine Carême, l’illustre cuisinier surnommé « le roi des chefs et le chef des rois » était à son service. Il fut à Vienne autant question de gastronomie que de diplomatie et si l’histoire a surtout retenu que la France avait sauvé sa place au congrès de Vienne de 1815 ; la gastronomie française a également trouvé la sienne.

Marie-Antoine Carême fut historiquement le premier cuisinier à recevoir l’appellation de « chef ». Il officia partout en Europe et fut invité par le tsar Alexandre 1er à Saint Pétersbourg. On dit que c’est de cette expérience qu’il ramena en France le service à la « Russe ». Et si les avis des historiens divergent sur ce point, c’est bien au XIXème siècle que les Français commencèrent à servir les plats non plus simultanément mais à la suite, à la manière des Russes.

La gastronomie continue aujourd’hui à rapprocher nos deux pays. La France reste la première destination mondiale en 2016 avec quelques 83 millions de touristes internationaux dont plus de 600 000 russes.

En ce début d’année, le marché touristique russe montre une hausse spectaculaire vers notre destination : 90% de visas supplémentaires ont été délivrés en février par rapport à la même période de l’année précédente.

Les touristes russes, une clientèle curieuse, apprécient beaucoup la cuisine française et la découverte de l’« oenogastronomie » est une également une motivation importante lors d’un séjour en France.

Vous le voyez donc, nous avons toutes les raisons de célébrer en Russie la gastronomie française. Et comme la gastronomie est diverse, nous avons voulu la célébrer de diverses manières.

Il s’agit tout d’abord de mettre à l’honneur les chefs et les restaurants participants. La plupart d’entre vous êtes partenaires de cet évènement depuis son lancement et nous vous en remercions. Vos menus seront publiés sur les réseaux sociaux de l’Ambassade. La radio Monte-Carlo diffusera une série d’émissions dédiées à Goût de France du 20 au 26 mars avec notamment des chroniques sur certaines de vos recettes. Atout France accompagnera des bloggers gastronomiques pour une tournée du goût de vos restaurants.

Pour associer un public le plus large possible à cette célébration de la gastronomie, un concours de recettes a été lancé par l’Ambassade : le principe en est simple, les participants nous font part de leur recette française préférée et nous envoient une photo de sa réalisation. Le gagnant sera invité au dîner du 21 mars à la Résidence.
Pour dévoiler au public quelques secrets de la « Cuisine diplomatique », nous diffuserons sur le site et les réseaux sociaux de l’Ambassade trois vidéos montrant Tomas Sepulveda, le chef de la Résidence, à l’œuvre dans sa cuisine.

Enfin un dîner à la Résidence de France le 21 mars, réunira près d’une centaine d’invités afin de partager un repas, préparé par notre chef Tomas. Après avoir officié près de trois ans à ma Résidence et cinq ans à la Résidence de l’Ambassadeur d’Espagne, la cuisine diplomatique n’a plus de secret pour lui. Ses expériences dans de grands restaurants français, comme celui triplement étoilé de l’hôtel George V à Paris, nous rappellent qu’il est familier de la grande gastronomie française.

Pour conclure, je tiens à remercier nos partenaires, pour le soutien qu’ils nous apportent à l’occasion de cette soirée : Air France, Maison Dellos / Café Pouchine, Perrier Jouët, Andrey Filatov, Michelin, les cidres Ecusson et la radio Monte Carlo.
Je vous remercie de votre attention et je passe tout de suite la parole aux artistes quotidiens de la gastronomie.

publié le 14/03/2017

haut de la page