Fusions et regroupements d’organismes de recherche : le paysage de la recherche russe poursuit sa transformation

La réforme de l’organe académique russe se poursuit à bon rythme. Suite à une décision du gouvernement au printemps 2014, l’Agence fédérale des organisations scientifiques (FANO) et l’Académie des sciences de Russie (RAN) ont mené une réflexion sur la restructuration des instituts de recherche qui relevaient avant la réforme de 2013 des différentes académies des sciences de la Fédération. La FANO déploie actuellement cette stratégie de consolidation et de fusion de ses instituts, qui mêle à la fois logique de site et regroupement thématique afin de créer des pôles de compétences de niveau mondial.

Ces fusions prennent différentes formes : Centres fédéraux de recherche (FIsT), institut nationaux de recherche (NII), centres fédéraux scientifiques (FNsT) et centres régionaux scientifiques (RNsT). Ces nouvelles structures concernent principalement des thématiques considérées comme stratégiques pour le pays. D’ici à la fin de l’année c’est une vingtaine structures de ce type qui aura vu le jour.

La création des FIsT concernent principalement le domaine de l’informatique et des données massives, des biotechnologies et de l’agro-biotechnologie ou encore la cristallographie et la photonique. Le premier FIsT a été créé à Moscou sur la base de l’Institut des problèmes informatiques qui a absorbé l’Institut d’analyse des systèmes et au Centre Dorodnistin de calcul de haute performance. Les mathématiques, la modélisation mathématique, l’informatique et les technologies d’information seront les spécialités de ce FIsT. La capitale russe et sa région accueilleront également d’autres FIsT. Un centre dans le domaine des biotechnologies réunira trois organismes, l’Institut Bach de biochimie, l’Institut Vinogradski de microbiologie et le Centre de bio-ingénierie, rassemblant ainsi près de 500 personnes. A Tchernokolobka, non loin de Moscou, c’est un centre de microélectronique qui rassemblera l’Institut de physique des solides, l’Institut des problèmes des technologies de microélectronique et des matériaux de haute pureté.

Akademgorodok, grand pôle scientifique de Novossibirsk en Sibérie, est également concerné par cette première vague de regroupement. La structure créée concerne la génétique et rassemble l’Institut de cytologie et de génétique et l’Institut sibérien de recherche en plantes et élevage, deux structures qui coopèrent depuis de nombreuses années dans le domaine de la production de semences. Ce rapprochement permettra de mutualiser certains moyens et notamment plus de 30 hectares de terres et des machines agricoles qui seront mise à la disposition des 400 chercheurs de cette nouvelle entité. Ce centre a vocation à intégrer d’autres instituts.

Toujours en Sibérie, mais un peu plus à l’Est, à Krasnoïarsk, l’exercice de fusion concerne onze instituts relevant de la branche sibérienne de l’Académie des sciences. Le nouveau centre ainsi formé regroupera près de 800 personnes avec un budget annuel consolidé d’un milliard de roubles (soit environ 15 millions d’euros). Il conduira des recherches dans le domaine du spatial et des technologies d’information et de la biosphère. Cette institution viendra donner un nouveau dynamisme aux organismes de recherche de la région, notamment pour contrebalancer l’attractivité de l’Université fédérale (SFU) créée en 2006 et qui a attiré de nombreux chercheurs en son sein.

A côté des FIsT, d’autres types de fusion seront essayés. Des regroupements au niveau régional sont envisagés, à l’image du RNsT qui vient d’être créé dans la région de Vladikavkaz, dans le Caucase. Cette entité sera multidisciplinaire autour d’organismes spécialisés en mathématiques, géophysique, agronomie et sciences sociales. Ces centres régionaux devront être capables de répondre aux défis économiques, industriels et sociaux au niveau local et d’être au service du développement territorial.

Rédacteur : Corinne Lassailly - corinne.lassailly@diplomatie.gouv.fr

Sources :
Interfax : http://www.interfax.ru/russia/453371
Académie des sciences :
http://www.ras.ru/news/shownews.aspx?id=6faa9e1b-40a7-4cd7-abe9-c1c1ac5ca965#content
http://ras.ru/news/shownews.aspx?id=101c0203-0736-4e8b-84b0-229046c25e53#content
http://www.ras.ru/news/shownews.aspx?id=a75dfbdd-e7e0-4a41-b848-1b2ccc6f8b26#content
http://ras.ru/news/shownews.aspx?id=5f91ab3d-0f1d-4f08-ac93-13c5df02c356#content
FANO :
http://fano.gov.ru/ru/official/news/index.php?id_4=23659
http://fano.gov.ru/ru/official/news/index.php?id_4=25036
http://fano.gov.ru/ru/official/news/index.php?id_4=25024

publié le 17/11/2016

haut de la page