Entretien téléphonique avec le Président Donald Trump

Communiqué

Le Président de la République a eu ce soir un entretien avec le Président des Etats-Unis, Donald TRUMP.

La lutte contre le terrorisme est une priorité pour la France comme pour les Etats-Unis. Le Président de la République a réaffirmé sa détermination à poursuivre les actions engagées en Irak comme en Syrie.

Il a rappelé que le règlement de la situation en Syrie devait être recherché dans un cadre politique et sous l’égide des Nations unies. Aucune autre solution ne serait durable ni crédible.

Le Président de la République a appelé à la vigilance sur l’attitude de l’Iran dans son voisinage. Mais il a souligné que l’accord sur le nucléaire devait être strictement respecté et pleinement mis en œuvre.

S’agissant de la Russie, le chef de l’Etat a réaffirmé sa volonté de poursuivre et d’intensifier encore le dialogue sur l’ensemble des sujets. Il a insisté sur le fait que les sanctions liées à la situation en Ukraine ne pourraient être levées que lorsque la situation à l’Est du pays serait réglée avec la mise en œuvre totale des accords de Minsk.

Le Président de la République a fait part de sa volonté de poursuive son action en faveur du renforcement de l’Union européenne dans tous les domaines, dont celui de la défense, dans l’intérêt du lien de sécurité transatlantique. Il a marqué le caractère indispensable de l’OTAN.

Le chef de l’Etat a rappelé l’attachement de la France à l’action des Nations Unies, qui doit être soutenue par tous, à commencer par les membres permanents du Conseil de Sécurité. L’ONU reste un instrument unique et irremplaçable de la résolution des conflits et du maintien de la paix.

Le Président de la République a rappelé l’importance pour la planète de la mise en œuvre de la convention de Paris sur le réchauffement climatique.
Le chef de l’Etat a mis en garde contre les conséquences économiques et politiques d’une approche protectionniste. Face à un monde instable et incertain, le repli sur soi est une réponse sans issue.

Il a enfin rappelé sa conviction que le combat engagé pour la défense de nos démocraties ne serait efficace que si nous l’inscrivions dans le respect des principes qui les fondent, en particulier l’accueil des réfugiés.

Les deux chefs d’Etat sont convenus de poursuivre leurs échanges sur les sujets essentiels.

publié le 07/02/2017

haut de la page