Ebola - Communique d’Elysée

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE
SERVICE DE PRESSE
COMMUNIQUE

Paris, le 28 octobre 2014

Le Président de la République s’est entretenu ce matin avec le Professeur Jean-François DELFRAISSY, coordinateur interministériel de la lutte contre Ebola. L’efficacité de la lutte contre la maladie passe par un engagement déterminé de notre pays en Afrique de l’Ouest.

Le Président a approuvé le plan global de lutte contre la maladie en France et en Afrique de l’Ouest qui lui a été soumis à cette occasion.

Ce plan comprend :
-  un nouvel engagement financier immédiat de la France à hauteur de 20 Millions d’euros ;
-  l’ouverture en Guinée de 200 lits de soins dont certains seront dédiés à la prise en charge des personnels soignants. Le centre situé en Guinée forestière et géré par la Croix Rouge française ouvrira à la mi-novembre ;
-  la mise en place de deux centres de formation des soignants, l’un en France et le deuxième en Guinée ;
-  la mise en œuvre d’un premier essai thérapeutique mondial coordonné par l’INSERM en Guinée à partir de la mi-novembre ainsi que l’évaluation de tests de diagnostic rapide mis au point par des entreprises françaises de biotechnologie.

Il a demandé au coordinateur interministériel d’impliquer les différents acteurs de la société civile en France et en Guinée pour renforcer l’efficacité des actions engagées.

Le Président a salué l’action courageuse menée par les ONG et les centres de recherche français sur le terrain, et a réaffirmé sa solidarité avec les autorités et le peuple guinéens.

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE
SERVICE DE PRESSE
COMMUNIQUE

Paris, le 26 octobre 2014
<…>
Face à l’épidémie Ebola qui a pris une ampleur inédite en Afrique de l’Ouest, la France figure parmi les pays les plus engagés dans la réponse. Avec les moyens qu’elle a déployés, elle est en première ligne en Guinée et le Président de la République a décidé lors de ce Conseil de renforcer encore le soutien à ce pays au travers d’un plan d’action ambitieux. Mobilisant des financements pour un montant de plus de 100 millions d’euros, il prévoit :

-  la formation par des personnels de la Sécurité civile, dont 120 seront déployés au total, et le Service de santé des armées, en France et en Guinée, des personnels soignants engagés contre Ebola, dans des centres dédiés ;
-  la mise en place de deux nouveaux centres de traitement, en plus de celui qui a été déployé courant novembre en Guinée forestière ;
-  l’ouverture en Guinée d’une structure hospitalière dédiée au personnel soignant local contaminé par le virus, animée par le Service de santé des armées ;
-  la participation au mécanisme européen d’évacuation des personnels humanitaires internationaux contaminés, dont le principe a été décidé lundi au conseil des affaires étrangères de l’Union. C’est un élément clé pour encourager les soignants à se rendre dans les pays touchés.

Le Chef de l’Etat a demandé que tous les moyens soient mobilisés contre l’épidémie tout en permettant la poursuite des échanges qui soutiennent les économies fragiles des pays affectés.
<…>

PNG

Les mots-clés : Ebola

publié le 15/07/2016

haut de la page