Déplacement de Stéphane Le Foll à Moscou

Communiqué

Stéphane le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt et Porte-parole du Gouvernement a effectué un déplacement à Moscou les 8 et 9 octobre à l’invitation de son homologue, M. Alexandre Tkatchev, Ministre de l’Agriculture de la Fédération de Russie

Ces deux jours ont été l’occasion de rencontres bilatérales avec le Vice-premier Ministre M. Arkadi Dvorkovitch ainsi qu’avec M. Alexandre Tkatchev, Ministre de l’Agriculture. Stéphane le Foll a également rencontré le chef de la délégation de l’UE auprès de la Fédération de Russie. Stéphane le Foll a par ailleurs profité de ce déplacement pour rencontrer les entreprises françaises installées en Russie mais aussi pour faire le point avec les fédérations professionnelles agricoles russes.

Ces entretiens ont été l’occasion de rappeler l’attachement de la France à renforcer la qualité des relations entre nos deux pays et d’encourager les coopérations concrètes entre les acteurs, que ce soit dans les domaines de la recherche, de la formation, en particulier dans les secteurs agroalimentaire, et de l’innovation technologique. L’importance de la conférence climat, rendez-vous mondial sur la lutte contre le changement climatique qui aura lieu en décembre en France, a été soulignée notamment à l’occasion du rendez-vous avec M. Alexandre Bedritski, conseiller du Président Poutine et représentant spécial en charge des questions climatiques. Chacun a pu témoigner de son engagement pour faire de cette échéance une réussite. Le principe d’une coopération scientifique sur le projet de stockage de carbone dans les sols (projet "4 pour 1000"), porté par Stéphane le Foll, a été acté.

Sur le plan des relations agricoles, Stéphane le Foll a pu aborder avec son homologue Alexandre Tkatchev la question de l’embargo sanitaire russe pesant sur les produits porcins (gras et abats) des producteurs de l’Union européenne depuis février 2014. Il a souligné l’importance, pour la filière porcine française et européenne, de retrouver des débouchés vers la Russie. Il a indiqué que sa visite s’effectuait en concertation avec la Commission européenne quant aux objectifs poursuivis et que la France avait aujourd’hui un rôle de facilitateur dans la reprise des négociations. Les deux ministres ont échangé dans un climat de dialogue constructif. Ils ont évoqué la possibilité qu’un travail soit conduit très rapidement pour la réouverture du dialogue en vue de la levée de l’embargo sanitaire entre la Fédération de Russie et l’Union européenne.

publié le 20/10/2015

haut de la page