Conférence régionale de l’Union Internationale des Géographes à Moscou

L’année 2015 est symbolique pour la Géographie russe. Elle marque les 170 ans de la Société russe de Géographie et l’organisation de la Conférence régionale de l’Union Internationale des Géographes (IGU) à l’Université d’Etat de Moscou - Lomonosov (MGUL) ainsi que la première édition des Olympiades Internationales de Géographie sur le sol russe.

Environ 2 200 participants dont 24 français se sont réunis autour du thème « Géographie, culture et société pour la Terre de demain », articulé en 5 axes majeurs : environnement urbain, études polaires, changement climatique, conflits du monde et développement durable régional. Les conférenciers ont également souligné les progrès concernant les moyens pour atteindre les objectifs contemporains dans ces domaines : la très grande quantité de données expérimentales disponible grâce aux nouvelles techniques d’observation de l’environnement, fut-ce du sol (réseaux d’observatoires) ou de l’espace (satellites), les nouvelles capacités dans le traitement de ces données. Ces méthodes révolutionnent la pratique de la Géographie en permettant une connaissance extrêmement fine des milieux. L’Arctique et les zones polaires, sujet d’étude privilégié pour les Russes et dans le monde de par son importance dans l’étude du climat, était au centre de nombreuses conférences.

L’IGU est l’une des plus anciennes associations de recherche internationales. Fondée en 1922, l’Union organise des Conférences régionales chaque année ainsi que des conférences internationales tous les 4 ans. Son président actuel est le docteur Vladimir Kolosov de MGUL. L’Union co-organise, avec l’UNESCO, l’Année Internationale de la Compréhension Mondiale en 2016.

La Géographie est une discipline importante en Russie. La taille du pays et la diversité de ses climats et reliefs permet l’étude et la théorisation à grande échelle, ce qui explique l’importance de cette science dans le paysage de la recherche russe.

Sources :
http://www.igu2015.ru/

Rédacteur : Geoffrey Négiar

publié le 17/11/2016

haut de la page