Blocage de l’aide humanitaire par le régime syrien

La France dénonce l’absence d’amélioration de la situation humanitaire en Syrie. Elle condamne les violations de la cessation des hostilités dont le régime est responsable et les obstacles qu’il met à l’action des acteurs humanitaires, en violation du droit international humanitaire et notamment des résolutions 2254 et 2268 du conseil de sécurité des Nations unies.

La situation des nombreuses villes assiégées par le régime est inquiétante. C’est le cas, en particulier, de la ville de Deraya dont les populations, y compris des enfants, n’ont pas accès aux soins et meurent de faim.

Nous appelons le régime à mettre un terme à ces violations et à permettre un accès de toutes les populations à l’aide humanitaire dont elles ont besoin.

Q - Comment la France accueille-t-elle l’initiative de membres de la communauté alaouite visant à dissocier leur communauté du régime des Assad après la publication par la BBC d’un document intitulé « déclaration de réforme identitaire » ?

R - Si cette initiative était confirmée, il s’agirait d’une prise de position importante de membres de la communauté alaouite qui, à l’instar de tous les Syriens, a souffert de la répression. Cette communauté doit avoir sa place dans l’indispensable transition politique en Syrie.

Toutes les communautés syriennes ont droit à vivre en paix dans une Syrie respectueuse de sa diversité. Seule une transition politique permettra d’y parvenir.

publié le 15/07/2016

haut de la page