Biélorussie - Peine de mort

Nous sommes préoccupés par le rejet par la Cour suprême biélorusse de l’appel de Sergueï Khmelevski contre sa condamnation à mort, prononcée le 16 février 2016.

La France réaffirme son opposition constante à la peine de mort, en tous lieux et en toutes circonstances.

Dans ses conclusions du 15 février 2016, le conseil des ministres de l’Union européenne a condamné le recours à la peine de mort en Biélorussie, déploré les peines de mort récemment prononcées et exhorté les autorités biélorusses à instaurer un moratoire sur la peine capitale, comme première étape vers son abolition.

publié le 10/05/2016

haut de la page