Attaques contre les terminaux pétroliers en Libye

Déclaration conjointe des gouvernements de l’Allemagne, de l’Espagne, des États-Unis, de la France, de l’Italie et du Royaume-Uni

Les gouvernements de l’Allemagne, de l’Espagne, des États-Unis, de la France, de l’Italie et du Royaume-Uni condamnent les attaques perpétrées ce week-end contre les terminaux pétroliers de Zueitina, Ras Lanouf, al-Sedra et Brega, en Libye. Nous appelons toutes les parties à un cessez-le-feu immédiat et à s’abstenir de toutes nouvelles hostilités. Nous appelons également toutes les forces à éviter toute action susceptible d’endommager les infrastructures énergétiques libyennes ou de perturber plus avant ses exportations. Le pétrole libyen appartient au peuple libyen. Le Conseil présidentiel est le seul gestionnaire de ces ressources. Le Conseil et les autres institutions du Gouvernement d’entente nationale sont tenus de veiller à ce que les revenus pétroliers soient utilisés pour fournir les services essentiels au peuple libyen. Les infrastructures, la production et les exportations pétrolières doivent demeurer sous le contrôle exclusif de la compagnie pétrolière nationale agissant sous l’autorité du Gouvernement d’entente nationale. Nous appelons toutes les forces militaires qui ont pénétré dans la zone du Croissant pétrolier à se retirer immédiatement, sans condition préalable.

Les gouvernements de l’Allemagne, de l’Espagne, des États-Unis, de la France, de l’Italie et du Royaume-Uni réaffirment leur total soutien au Gouvernement d’entente nationale en tant que seul exécutif libyen. Les forces libyennes doivent s’unir pour lutter contre Daech et les autres groupes terroristes désignés par les Nations unies. Les violences à l’encontre de compatriotes libyens sapent la stabilité de la Libye et favorisent la division. Ce sont des accords politiques, et non pas des conflits, qui doivent déterminer l’avenir de la Libye. La création d’une force de sécurité nationale unifiée et efficace sous l’autorité du Gouvernement d’entente nationale constitue le meilleur espoir de la Libye de protéger les ressources du pays dans l’intérêt de toute sa population. Nous préconisons instamment une coopération pacifique entre les forces armées libyennes ainsi que des efforts immédiats de leur part pour s’unir en une seule force militaire professionnelle. Toutes les forces libyennes ont le devoir de servir la nation tout entière et d’agir au nom de tous les Libyens. Nous apprécions les efforts des partenaires pour encourager toutes les forces à éviter de nouveaux affrontements.

Nous réitérons notre intention de faire appliquer la résolution 2259 du conseil de sécurité des Nations unies, notamment les mesures relatives aux exportations pétrolières illicites, aux activités susceptibles de porter atteinte à l’intégrité et à l’unité des institutions financières de l’Etat libyen et à la compagnie pétrolière nationale, ainsi qu’aux personnes ou entités se livrant à des actes menaçant l’unité, la paix, la stabilité ou la sécurité de la Libye ou y apportant leur soutien.

publié le 13/09/2016

haut de la page