Attaques à Paris [ru]

Président Hollande : face à l’effroi, il y a une Nation qui sait se défendre, sait mobiliser ses forces et, une fois encore, saura vaincre les terroristes.

Le Président Poutine profondément ému par les monstrueux attentats en série à Paris transmet sa solidarité au Président Hollande et à tout le peuple français - D. Peskov.

Suite aux attentats survenus à Paris, une cellule interministérielle d’aide aux victimes a activé un numéro de téléphone accessible depuis l’étranger : (8) (10) 33 1 45 50 34 60.

Déclaration de M. Jean-Maurice Ripert Ambassadeur de France en Russie – 14 novembre 2015

Une nouvelle fois, la France a été la cible d’attentats terroristes abominables, qui ont fait plus d’une centaines de victimes et de très nombreux blessés.

Nos pensées vont bien sûr en premier lieu à toutes les victimes de ces actes odieux et à leurs familles.

La France a été frappée parce qu’elle est depuis longtemps au premier rang de la lutte contre le terrorisme, en Afrique, en Irak et en Syrie.

Et parce qu’elle est depuis toujours au premier rang du combat pour promouvoir démocratie et la liberté sous toutes ses formes.

Toutes les autorités de la République sont mobilisées. L’état d’urgence a été proclamé et les mesures de sécurité ont été renforcées sur tout le territoire français. Un deuil national de trois jours a été décrété.

J’exprime la gratitude des autorités françaises et de la communauté française de Russie pour les nombreux messages d’émotion et de solidarité transmis par les plus hautes autorités et par la population russes face à cette tragédie.

Le Président de la République M. François Hollande l’a dit : la France est unie dans son combat contre le terrorisme sous toutes ses formes et où qu’il se produise.

Ce combat contre la barbarie sera impitoyable sur tous les terrains, les terroristes doivent savoir que la France ne se laissera pas impressionner et restera libre dans la défense de ses valeurs.

Communiqué à l’issue du Conseil des ministres

Publié le 14 Novembre 2015 Retour ligne automatique
Rubrique : Intérieur et sécurité, Nation, institutions et réforme de l’Etat

Le Conseil des ministres, convoqué par le Président de la République, s’est réuni le 14 novembre à 00h. Sur le rapport du Premier ministre, du ministre de l’Intérieur et de la Garde des sceaux, ministre de la justice, un décret déclarant l’Etat d’urgence a été adopté. Il prend effet immédiatement sur l’ensemble du territoire métropolitain et en Corse. Il permet notamment d’interdire la circulation des personnes et d’instituer des zones de protection et de sécurité.

Un second décret a également été adopté pour mettre en œuvre des mesures renforcées dans l’ensemble des communes d’Ile-de-France. Ces dispositions permettent l’assignation à résidence de toute personne dont l’activité est dangereuse, la fermeture provisoire des salles de spectacles et des lieux de réunion, la remise des armes et la possibilité de procéder à des perquisitions administratives.

Par ailleurs, le Président de la République a décidé le rétablissement immédiat des contrôles aux frontières. Les services des douanes sont également mobilisés à cet effet.

Les écoles, lycées et établissements scolaires et universitaires seront fermés ce samedi en Ile-de-France et les voyages scolaires annulés.

Les hôpitaux ont été mobilisés. Le plan blanc a été déclenché.

La cellule d’aide aux victimes des ministères des affaires étrangères, de la justice et de la santé, en lien avec la Préfecture de police, a été activée.

Un conseil de défense a été convoqué ce samedi à 9h. D’ores et déjà 1500 militaires supplémentaires ont été mobilisés.

Le Président de la République restera à Paris et ne participera pas au G20. Il sera représenté par le ministre des affaires étrangères et du développement international et par le ministre des finances et des comptes publics.

publié le 14/12/2015

haut de la page