Arkhangelsk a fêté l’anniversaire de l’opération Dervish

Comme tous les cinq ans, la ville d’Arkhangelsk a fêté du 29 au 31 août 2016 l’anniversaire du premier convoi allié de transport d’armement vers l’URSS.

JPEG

Ces 44 convois, qui se sont succédés d’août 1941 a la fin de 1944, sont connus sous le nom d’opération Dervish et ont permis aux Soviétiques de résister pendant les premiers mois de l’attaque allemande. Y ont pris part, outre les pays du Commonwealth, les États-Unis, la Pologne, les Pays-Bas, l’Islande et la France libre du général de Gaulle. Si la participation des Forces navales françaises libres (FNFL) a été modeste avec la corvette Roselys, deux sous-marins (les Minerve et Junon) et une poignée de navires marchands, celle-ci a toutefois marqué la volonté de la France libre de trouver sa place aux côtés de ses alliés sur tous les théâtres d’opérations de la Seconde Guerre mondiale. Quasiment au même moment, le général de Gaulle envoyait le fameux régiment Normandie-Niémen combattre aux côtés des Soviétiques. À l’invitation du gouverneur de la région d’Arkhangelsk, M. Igor Orlov, les pays ayant participé à l’opération Dervish étaient représentés par la princesse Anne pour la Grand Bretagne et par leurs ambassadeurs ou leurs consuls généraux à Saint-Pétersbourg. La France était, elle, représentée par son attaché naval à Moscou, le capitaine de frégate C. Gloaguen. Ces cérémonies, remarquablement organisées par les autorités locales, ont été ponctuées par plusieurs commémorations en présence des anciens combattants et de la population locale au cimetière britannique et devant les différents monuments aux morts que compte la ville. Elles se sont achevées mercredi soir par un défile naval et un feu d’artifice.

JPEG

publié le 02/09/2016

haut de la page