Accords bilatéraux

La coopération scientifique et technologique franco-russe est l’objet d’un accord intergouvernemental signé à Moscou le 28 juillet 1992.

Le CNRS, qui dispose d’un bureau à Moscou, a une politique active de coopération avec la Russie, qui est son 12ème partenaire. Il a des accords avec :

  • l’Académie des Sciences de Russie,
  • la Fondation Russe pour la Recherche Fondamentale,
  • la Fondation Russe pour les Sciences Humaines,
  • l’Université d’Etat de Moscou Lomonossov,
  • l’Institut Unifié de Recherche Nucléaire de Dubna (JINR).

De plus, un Centre franco-sibérien de formation et de recherches (CFSFR) a été créé en 2012 à l’initiative du CNRS.

Sur les 1396 co-publications scientifiques franco-russes de 2012, 1169 sont issues du CNRS (dont 602 en physique). Plus du quart des publications de l’Institut national de Physique Nucléaire et de Physique des particules (IN2P3) du CNRS sont des collaborations avec la Russie.

Parmi les autres organismes français de recherche ayant ou envisageant des collaborations avec la Russie, citons le BRGM (qui a créé un Laboratoire Conjoint de Métallogénie avec le Musée Géologique d’Etat Vernadsky de Moscou), le CEA, l’INRIA, l’INRA et l’INSERM.

Signalons que 11 des 120 laboratoires « Mégagrant » créés à ce jour sont dirigés par des chercheurs en poste en France (souvent de nationalité russe).

publié le 02/03/2016

haut de la page